Le Département « Engagé » pour le patrimoine

par Doriane Mantez, mis à jour à 14:49
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le Département « Engagé » pour le patrimoine

Après Chambord l’an passé, le conseil départemental permet aux Loir-et-chériens de visiter gratuitement le Domaine de Chaumont-sur-Loire et le Jardin du Plessis-Sasnières pendant un mois.

C’est au cœur du verdoyant Jardin du Plessis-Sasnières que Nicolas Perruchot, président du conseil départemental, a lancé, le 20 septembre, la seconde édition de l’opération gratuité dans un grand site touristique.

Après Chambord — qui a enregistré plus de 41 000 visiteurs en un mois l’an passé, ce qui a permis de dépasser le million de visiteurs en un an — ce n’est pas un, mais deux sites remarquables qui ont été sélectionnés : le Domaine de Chaumont-sur-Loire et le Jardin du Plessis-Sasnières.

Un gros site et un plus petit qui partagent la même thématique des paysages et jardins, pour le plus grand plaisir des Loir-et-Chériens qui pourront les découvrir et les redécouvrir autant de fois qu’ils le désirent jusqu’au 21 octobre.

Victime de son succès, la première édition à Chambord a été marquée par la longue file d’attente qui ne désemplissait pas. Afin de « mieux gérer les flux », le conseil départemental demande aux habitants de Loir-et-Cher de réserver leurs billets d’entrée sur le site Internet www.departement41.fr.

« L’enregistrement en ligne permettra de visualiser des plages horaires avec le nombre de visiteurs prévus, souligne le président. Ainsi nous pourrons fermer les réservations sur une demi-journée si les chiffres sont trop importants. »

L'opération est gratuite, seul un justificatif de domicile sera demandé à l'entrée. Alors pourquoi se priver de découvrir les merveilles du département ?

Cette réunion a également été l’occasion pour Nicolas Perruchot de présenter Thierry Bluet, nouveau directeur de la communication et des relations presse, et de brosser très largement les actualités. « Il nous faut renforcer l’attractivité de notre département et faire du Loir-et-Cher un endroit rural, chic et connecté ».

Dans l’idée « de rencontrer et dialoguer avec tous les locaux », une tournée dans les cantons du département a débuté le 27 septembre à Bracieux. Une quinzaine de dates dans tout le département sont programmées jusqu’à fin janvier prochain.

Dans le but de préparer l’échéance de 2020, le président a présenté le mouvement associatif local intitulé « Engagés » qui a pour vocation de « rassembler toutes les personnes qui, par leur engagement quotidien, contribuent au développement du Loir-et-Cher ». Selon lui, Les Engagés n’est pas un parti politique : « C’est une association qui doit permettre de réfléchir et d’agir afin d’améliorer la qualité de vie des Loir-et-Chériens ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages