Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le développement économique des territoires ruraux, au coeur d'une table ronde

par Laurence Dupuis, mis à jour à 12:20
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le développement économique des territoires ruraux, au coeur d'une table ronde

Le secteur agricole est un des acteurs du développement économique des territoires ruraux à l’instar de la Brie nangissienne, comme l’ont démontré les intervenants à une table ronde organisée le 15 mars à Nangis.

Le développement économique en milieu rural était au cœur d’une table ronde organisée par la communauté de communes de la Brie nangissienne le mardi 15 mars à Nangis à l’issue de deux journées organisées dans le cadre de la Semaine de l’industrie.

Acteurs du monde agricole, des chambres consulaires, de l’industrie et élus se sont exprimés sur cette thématique.

Le territoire de la Brie nangissienne, souvent qualifié de semi-rural, est défini par l’Insee comme une petite ville entourée de quatorze communes rurales comprises dans la couronne péri-urbaine de Paris. Cette définition a toute son importance car les aides au développement sont attribuées en fonction du type de territoire. Cette communauté de communes est souvent trop rurale ou trop urbaine pour prétendre à un appui financier.

À noter : la part des emplois agricoles et dans l’industrie y est plus importante que dans le reste du département.

« L’activité agricole est un espace ayant la capacité de produire localement. Cela induit une gestion qui doit allier développement industriel et préservation de l’espace agricole d’où la nécessité d’avoir une véritable vision pour l’agriculture mais également de l’intégralité dudit espace (hommes, femmes, transport, réseau…). Le monde agricole n’est pas opposé au développement économique mais de manière concertée », souligne le vice-président de la chambre d’Agriculture, Arnaud Rousseau.

« Nous avons intérêt à jouer collectif en milieu rural comme urbain en articulant chacun de nos territoires et ne pas les opposer. De notre côté, nous avons la volonté de coller à la demande de la société comme par exemple avec le projet de plate-forme départementale pour la restauration collective. En effet, l’offre et la demande doivent se rencontrer pour offrir des possibilités. Nous sommes bien dans la transversalité », précise le vice-président du conseil départemental et président de Seine-et-Marne développement, Arnaud de Belenet.

Quant aux entreprises, qui sont les acteurs économiques locaux, leurs attentes vis-à-vis de leur environnement sont fortes. Cyrille Lesaffre, dirigeant de la sucrerie éponyme, travaille avec 330 planteurs de la région.

Il met en avant l’importance de la logistique — présence de transporteurs, de lignes SNCF proposant une activité fret efficace. D’autres services sont demandés à l’instar du désenclavement numérique des régions rurales, une véritable problématique pour les entreprises travaillant à l’export.

« Les chambres consulaires peuvent apporter des services dans des domaines variés », rappelle Arnaud Rousseau.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages