Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le directeur des Territoires prend la mesure des dégâts avant moisson

par Hervé Colin, mis à jour à 16:53
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le directeur des Territoires prend la mesure des dégâts avant moisson

Le directeur des Territoires d'Eure-et-Loir, Sylvain Reverchon, a été invité le 12 juillet à venir constater l'ampleur des dégâts avant la moisson, sur les parcelles de Jean-Michel Gouache à Allaines-Mervilliers.

Du jamais vu de mémoire d'agriculteur eurélien. Si, de loin, le blé qui finit de mûrir sous le ciel de juillet paraît normal, il suffit de s'approcher un peu, de saisir un épi bien doré, puis de le frotter légèrement entre ses mains pour constater que celui-ci est soit quasiment vide pour les blés de force par exemple, soit à moitié plein pour les blés tendres...

C'est pour dresser ce constat que le directeur des Territoires d'Eure-et-Loir, Sylvain Reverchon, est invité à Allaines-Mervilliers le 12 juillet, sur les parcelles du président de la FDSEA, Jean-Michel Gouache (notre vidéo ci-dessous).

Juste avant ce petit tour de plaine, l'équipe de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir fournit les explications à ce phénomène.

De fait, une succession d'anomalies climatiques est à l'origine des problèmes qui apparaissent très clairement aujourd'hui. Tout commence plutôt bien, les implantations se déroulent sans problème.

C'est début mai que les éléments se mettent en place pour gâcher tout ça. Il fait gris, il pleut. Le blé est alors en pleine floraison — « et a manqué d'énergie pour gonfler les grains. Il faut vingt-cinq jours de beau après épiaison pour que ça aille bien », pointe l'agronome, Patricia Huet.

En céréales, comme en colza d'ailleurs, les grains sont donc peu nombreux et petits, ce qui entraîne en sus des difficultés de réglage des machines pour éviter les pertes au champs. Pertes qui engendrent des repousses : « Sur certains secteurs, la récolte de cette année va compromettre la prochaine », note Jean-Michel Gouache.

Au final, des rendements catastrophiques qui auront un fort impact sur le chiffre d'affaires. « Les pertes*, entre volume et prix, s'annoncent sans précédent et les soutiens que l'on peut espérer risquent d'être loin du compte », résume Éric Thirouin qui, ayant remis sa casquette de la FRSEA, a déjà discuté avec le président de la région, François Bonneau, sur les modalités du soutien qu'elle pourrait accorder.

Au directeur des Territoires, la demande est plus précise : « avoir la possibilité de détruire les Cipan avec des phyto en dérogation de la directive nitrates. Il faut que l'agriculteur puisse s'adapter à ce qui se passe, en fonction des parcelles, sans se heurter à la réglementation. » À l'issue de cette rencontre, Sylvain Reverchon promet de faire remonter tout ce dont il vient de prendre conscience.

*Pour les orges d'hiver, le pôle conseil agronomie de la chambre estime la perte de rendement entre 35 et 40 %, avec un PS très faible, environ 50 % d'orgette et une teneur en protéine élevée. En blé dur, la baisse est évaluée entre 55 et 70 %. Le potentiel du blé tendre s'amenuise depuis mai, le PS sera faible, la baisse est estimée entre 35 et 55 %. En colza, le potentiel de rendement est affecté mais encore difficilement chiffrable. Et les prix sont en baisse depuis juillet 2015.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages