Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le faisan entre dans le schéma de gestion cynégétique

par Eric Young, mis à jour à 12:51
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le faisan entre dans le schéma de gestion cynégétique

À partir de juillet, un nouveau schéma de gestion cynégétique doit s'appliquer. Il était à l'ordre du jour de l'assemblée générale des chasseurs d'Eure-et-Loir.

Au premier juillet, le nouveau schéma de gestion cynégétique devrait entrer en vigueur dans le département, nonobstant l'examen des recours déposés.

L'assemblée générale de la Fédération des chasseurs, le 23 avril à Chartres, a permis à son président Jean-Paul Moktar d'en exposer les conclusions aux chasseurs.

« Ce n'est pas vraiment le schéma dont nous avions rêvé », annonce Jean-Paul Moktar. L'année de négociations qui vient de s'écouler a conduit à certains compromis.

La gestion du faisan commun sera désormais soumise à un plan de gestion à trois niveaux.

Dans les zones actuellement en plan de chasse, le gestion ne change pas.

Dans le reste du département, chaque commune choisira par un vote majoritaire des surfaces (50 % + 1 ha) le mode de gestion qu'elle veut : la méthode traditionnelle déjà éprouvée dans le département, la méthode où on autorise les lâchers de tir ou une méthode mixte.

Le schéma prévoit aussi la mise en place d'un document unique, au lieu des formulaires multiples, pour les demandes de plan de chasse et le bilan des prélèvements de chaque territoire.

Il instaure aussi un bracelet de remplacement pour les cervidés au niveau de chaque territoire.

Enfin, une convention unique est établie pour responsabiliser chaque partie (agriculteurs, Fédération des chasseurs et détenteurs des droits) sur la pose et l'entretien des clôtures pour prévenir les dégâts des gibiers.

Le directeur des Territoires, Sylvain Reverchon, s'est félicité de la signature du schéma : « Nous avons franchi un vrai cap et nous avons fixé une clause de bilan à mi-parcours qui nous permettra d'évoluer dans trois ans si besoin. »

Un dialogue s'est engagé entre Jean-Paul Moktar et lui sur la maîtrise des populations de cervidés. Si le DDT met la pression pour voir augmenter les attributions, le président des chasseurs privilégie, lui, le maintien du plan de chasse actuel mais en l'accompagnant d'une augmentation du taux de prélèvement réel.

Sur les sangliers, tout le monde s'accorde sur la fermeté de la pression que Jean-Paul Moktar résume en une phrase : « Le sanglier n'a rien à faire en Beauce. »

De même, tout le monde a encouragé la création d'un Conservatoire de populations naturelles de perdrix grise, d'ailleurs inscrite comme un des objectifs du nouveau schéma. 

« Enfin, pour la perdrix et pour le lièvre, j'espère surtout que Dame nature nous donnera un coup de main pour le maintien des populations », ajoute Jean-Paul Moktar.

La Fédération des chasseurs s'est félicitée d'être devenue un interlocuteur de la Dreal pour l'aménagement des passages sur l'A154 au nord de Chartres. Elle déplore cependant que rien ne soit prévu au sud de Chartres et elle collaborera pleinement avec l'association écologiste Eure-et-Loir nature pour corriger cette intention.

Il a aussi été question de la suppression de l'aide que le conseil départemental accorde à la Fédération des chasseurs au titre de l'éducation à l'environnement. Une somme de quinze mille euros fléchée pour le parcours pédagogique de Chenonville et pour la valorisation des espaces sensibles. Une suppression-surprise : de son propre aveu, Jean-Paul Moktar ne l'avait pas vue venir.

 « J'ai rencontré beaucoup de gens depuis quinze jours. Le président Albéric de Montgolfier s'est engagé à nous recevoir pour examiner cette décision », annonce-t-il.

Le schéma départemental de gestion cynégétique approuvé se trouve ici

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages