Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le fonds Garola mis à l'abri

par Eric Young, mis à jour à 11:19
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le fonds Garola mis à l'abri

La conservation du fonds historique exceptionnel des cartes pédologiques dressées par Charles-Victor Garola en 1892 vient d'être assurée.

Charles-Victor Garola porte un prénom qui fleure bon la Troisième république, ses encriers dans les écoles de Jules Ferry, ses moustaches à l'impériale.

Jeune ingénieur protestant, il fait partie de la première promotion de l'Institut national agronomique. Il est envoyé en 1883, par le ministère de l'Agriculture, dans un département pour diffuser la science agricole auprès des paysans. Il arrive à Chartres (Eure-et-Loir) où il occupe la chaire d'agriculture fondée par le conseil général.

Militant du progrès, il ne croit qu'à la science.

C'est cette conviction qui lui a donné la force de mener un chantier colossal : dresser la carte de tous les sols de l'Eure-et-Loir pour y écrire les recommandations de fumure. Au passage, il participe à l'invention de la carte pédologique.

[CORRECTIF] Après la publication de cet article, un lecteur a réagi pour apporter une précision. Il ne s'agit pas de cartes pédologiques au sens strict « puisque les travaux de Dokuchaev étaient encore inconnus en France à l’époque et les concepts restaient antérieurs. Il s’agit de cartes “agrologiques” dans l’esprit de la pensée d’Eugène Risler (= géologie agricole). Comme il est dit dans l’article, les limites étaient les limites de la carte géologique et les contenus interprétés sur la base d’échantillons de terre envoyés par les instituteurs (c’était l’époque où ceux-ci étaient mobilisés sur la question par Georges Ville et sur ordre du gouvernement, ce jusqu’en 1870) ! Sur ces cartes, les terres étaient qualifiés de silico-argileuses , argilo-calcaires, etc., en relation avec les données fournies par les analyses réalisées alors. Ces appellations sont restées dans les esprits, en particulier dans le monde viticole. » Vous pouvez en savoir plus en vous référant à ce lien.

Pour réaliser ce projet, il a besoin de réunir plusieurs éléments. Déjà, un cadastre. Il demande aux instituteurs, références locales de la connaissance, de lui adresser un calque du cadastre de chaque commune. Ensuite, une carte géologique pour tracer des grands ensembles.

Et, enfin, des agriculteurs. Les instituteurs, à nouveau, réunissent les exploitants, connaisseurs du terrain, pour qualifier chaque grand ensemble de sols : sa profondeur, sa perméabilité, etc. Ils envoient tous ces relevés et des échantillons de sols à Charles-Victor Garola qui les compile dans un ensemble de quatre cents cartes colorées qui avaient été affichées dans les mairies.

Ce fonds historique exceptionnel est entre les mains de la coopérative Scael qui vient de signer un accord de conservation avec les Archives départementales.

Bien que représentant de l'administration, Charles-Victor Garola avait adhéré au syndicat agricole de Chartres (qui a donné la Scael au fil du temps) pour assurer la diffusion de la science agricole auprès des praticiens. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages