Le groupe coopératif Scael se projette jusqu'en 2025

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:37
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le groupe coopératif Scael se projette jusqu'en 2025

Le groupe coopératif Scael a organisé sa traditionnelle réunion d'information, le 12 décembre à Chartrexpo.

« Les agriculteurs doivent faire face à un contexte lourd et compliqué. Les questionnements sont nombreux et les soutiens bien clairsemés », a lancé le président du groupe Scael, Éric Brault, le 12 décembre, lors de la réunion d'information de la coopérative qui s'est déroulée le 12 décembre dans la salle Ravenne de Chartrexpo à Chartres à l'issue de son assemblée générale annuelle. Puis, il a expliqué l'essence de la feuille de route du groupe pour les cinq prochaines années, le Projet Scael 2025 : « Le titre est simple mais l'objectif fort », a-t-il précisé.

Quatre convictions gouvernent ce projet de la coopérative : être au service des agriculteurs et de leurs initiatives, créer de la proximité au quotidien, apporter de nouvelles réponses aux défis et rester au service d'une agriculture durable : « Apporter une production sûre dans un environnement protégé », a souligné le président. Le tout porté par trois valeurs fortes, scandées comme un mantra : audace, engagement et proximité.

« D'un modèle coopératif, nous devons aller vers un modèle collaboratif », a-t-il relevé.

Le directeur général du groupe coopératif, Jean-Sébastien Loyer, a livré les chiffres clés de l'exercice clos au 30 juin 2019, avec une certaine satisfaction. Tous les indicateurs du groupe sont positifs à l'image de ce record à l'exportation qui, avec 4 millions de tonnes, place le groupe à la première place française en blé. Le chiffre d'affaires consolidé s'établit à 1 030 millions d'euros, son résultat net est de 2 millions d'euros et ses fonds propres s'élèvent à 68 millions d'euros. La collecte de la Scael a atteint 680 000 tonnes (- 10 %).

Jean-Sébastien Loyer est ensuite revenu plus en détail sur le Plan Scael 2025. Il en a décliné six axes majeurs. Tout d'abord, cette feuille de route repose sur une recherche « de l'excellence opérationnelle » avec par exemple la fusion en un seul des pôles grandes cultures et semences. Ensuite, elle s'inscrit dans une démarche RSE (Responsabilité sociale des entreprises).

Il a souligné également la place du digital « multiplicateur majeur du développement de l'entreprise » et de l'innovation « dans le management et dans ce que nous proposons à nos adhérents ». Enfin, il a abordé la logistique : « nous devons en faire un outil flexible et évolutif, suivre les évolutions des agriculteurs et répondre aux attentes ».

Les ambitions de la Scael passent également par la création de filières innovantes « qui apportent de la valeur, de la résilience, au service des agriculteurs et qui s'appuient sur les compétences du groupe ». L'une d'elle est adossée au développement d'Olis, la ferme urbaine qui prendra place sur le site des anciens silos de Lucé à l'horizon 2024, la pisciculture.

Ainsi, la coopérative eurélienne veut développer un réseau de fermes satellites qui produiraient quelques 2 000 tonnes de poisson et dont les déjections fertiliseraient des cultures aquaponiques. Autre filière en développement, le lavandin. La Scael souhaite emblaver 500 hectares de cette plante aromatique dans le sud de la Beauce et les fleurs seraient distillées en huiles essentielles dans une unité implantée à Orgères-en-Beauce.

Tous ces projets reposent sur des partenariats avec des start-up innovantes et compétentes dans ces domaines. Nous reviendrons prochainement sur ces sujets ambitieux, innovants et de proximité, donc.

Hervé Colin

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages