Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le numérique : un outil indispensable pour l’agriculture

par Chloé Cartier-Santino, mis à jour à 18:28
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le numérique : un outil indispensable pour l’agriculture

La chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher a proposé une journée sur le thème « Le numérique, révolution ou évolution ? ».

La chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher (CA 41) proposait le 16 décembre une matinée de conférence-débat avec Hervé Pillaud, agriculteur en Vendée, intitulée « Le numérique, révolution ou évolution ? », à l’auditorium du Crédit Agricole, puis l’après-midi des ateliers participatifs à la chambre d’Agriculture.

« Nous allons parler positif et voir comment le numérique peut aider à répondre à certains problèmes de l’agriculture », a introduit Philippe Noyau, président de la CA 41, pour lancer la journée.

« Le numérique est un outil, l’enjeu est de créer une économie rurale florissante, de valoriser les hommes qui travaillent, mais aussi de respecter et de repenser l’environnement. Le digital est l’un des moyens d’y arriver », explique Hervé Pillaud, avant de poursuivre : « Internet est ce qui fait du monde un village, le territoire n’est plus seulement géographique, par exemple, Facebook, qui réunit des gens, est le territoire le plus peuplé au monde ».

Cet éleveur laitier, secrétaire de la chambre d’Agriculture de Vendée, est également auteur de l’ouvrage « Agronuméricus ».

Selon lui, l’agriculture va aussi devoir rentrer dans l’ère du numérique, car elle n’échappera pas au changement.

Pour y parvenir, différents outils peuvent être utilisés comme le big data (des volumes importants et variés de données) et les plates-formes de données agricoles. « Le volume de données n’est pas important à l’échelle d’une exploitation, ce sont les organisations agricoles qui sont plus puissantes, il y a donc obligation de travailler en réseau, car l’usage des données en agriculture ne pourra être que collectif », souligne Hervé Pillaud.

Des vecteurs d’échanges, comme des plates-formes de données, devront donc être mis en place. Certaines existent déjà en France comme Api Agro, Invivo ou Etalab (voulue par l’Etat).

Le challenge est d’imaginer l’agriculture responsable de demain grâce aux technologies ouvertes. Pour Hervé Pillaud, les agriculteurs doivent également travailler pour recréer un lien direct entre producteur et consommateur, mais aussi impliquer ce dernier pour produire ce dont il a besoin.

Un des enjeux est de mettre des données en réseaux, privilégier le collaboratif et la coopération.

Par ailleurs, les outils à utiliser (drones, satellites, capteurs embarqués…) auront impact relatif individuellement, mais seront redoutables d’efficacité en groupe.

Pour Hervé Pillaud, de nouveaux modèles économiques sont à inventer ou à retrouver : « Les coopératives ont intérêt à travailler en réseau plutôt que de grossir ».

En 2050, il y aura près de dix milliards d’humains à nourrir. L’agriculture sera au cœur des grands enjeux stratégiques mondiaux, car la moitié de la population de la planète est concentrée en Asie mais il y a peu de terres cultivables dans cette partie du monde.

« Il faudra consommer local, mais produire global en saisissant l’opportunité de vendre des produits aux populations qui n’auront pas forcément de terres pour se nourrir », souligne-t-il, avant de conclure : « L’agriculture sera le fer de lance du 21e siècle. Installer de jeunes agriculteurs est un enjeu majeur, la bienveillance environnementale fera de l’agriculture le poumon de la terre et il faudra être à la fois productif et durable ». 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Arnaud Rousseau intervient au congrès de la FNSEA 2017

  • Arnaud Rousseau intervient au congrès de la FNSEA 2017
  • Arnaud Rousseau intervient au congrès de la FNSEA 2017
  • Arnaud Rousseau intervient au congrès de la FNSEA 2017
  • Arnaud Rousseau intervient au congrès de la FNSEA 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages