Le Palais Garnier autrement

par Laure Sauvage, mis à jour à 20:18
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le Palais Garnier autrement

Cet été, le jeu de piste immersif « Inside Opera » permet aux férus d’art, d’Histoire ou d’énigmes de découvrir ou redécouvrir les lieux emblématiques du Palais Garnier.

Masques blancs rabattus sur le visage ou accrochés sur le front, certains visiteurs de l’Opéra Garnier se livrent à de curieux agissements.

Une famille fait du calcul mental face aux bustes en pierre qui ornent la Rotonde du glacier. Un groupe d’amis tourne un parchemin dans tous les sens puis le place face à l’un des miroirs du Salon de la lune.

On tend le cou vers le plafond du Grand foyer pour examiner les fresques de Paul Baudry, on dévale le Grand escalier à la poursuite d’un sémillant flûtiste vêtu comme dans un conte médiéval. « C’est le do ! », s’exclame quelqu’un du côté de l’Orchestre.

Tous participent à « Inside Opera  » : chaque demi-heure, entre juin et septembre, ils sont une centaine à se mêler au public du Palais Garnier pour y mener une enquête grandeur nature.

L’intrigue ? Le fantôme de l’Opéra a encore frappé : à la veille de la première de La flûte enchantée, il a volé une partition indispensable aux répétitions. Haut de forme de travers et regard affolé, le directeur a besoin d’aide : les enquêteurs ont une heure pour retrouver les notes manquantes.

Huit notes, huit énigmes à déchiffrer en usant de logique, d’attention, et d’un peu de fantaisie !

Des comédiens en costumes - personnages de La flûte enchantée, personnel de l’Opéra - ne sont jamais loin pour réorienter les enquêteurs déboussolés.

Une fois la partition complétée, la répétition générale aura lieu, proposant un dénouement musical très réussi. Et une ultime devinette dévoilera l’identité du fantôme de l’Opéra.

Après cette aventure bien ficelée, on n’a plus qu’une envie : retourner s’imprégner plus en détails de la splendeur des lieux.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages