Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le préfet de région goûte à la vigne de Loir-et-Cher

par Estelle Bescond, mis à jour à 15:40
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le préfet de région goûte à la vigne de Loir-et-Cher

Accompagné du préfet départemental, Nacer Meddah, préfet de la région Centre Val-de-Loire, est venu en visite à Cheverny pour y découvrir la viticulture du Loir-et-Cher.

À sa demande, le 18 avril, le préfet de la région Centre Val-de-Loire, Nacer Meddah, est venu découvrir le vignoble de Cheverny accompagné du préfet de Loir-et-Cher, Yves le Breton.

« C’est important que l’administration régionale puisse aller sur le terrain. Je crois qu’il est bien pour le préfet départemental de montrer qu’il travaille en collaboration avec le préfet de région », explique Nacer Meddah.

Peut-être un peu méconnues en région Centre Val-de-Loire — « on pense souvent à l’Indre-et-Loire ou au Cher pour les vins de la région », admet le préfet de région —, les appellations Cheverny et Cour-Cheverny ont, elles, tendance « à monter et à connaître une bonne valorisation », souligne le président du syndicat AOC Cheverny et Cour-Cheverny, Daniel Tévenot.

Il ajoute : « La Maison des vins a justement pour but de faire connaître davantage notre territoire auprès des touristes, notamment étrangers, et plus largement de faire connaître le vignoble du Val-de-Loire. C’est une offre complémentaire par rapport au château et à son parc. »

Le vignoble de ces deux AOC — obtenues en 1993 — s’étend sur vingt-quatre villages et sept mille hectares. Son développement et sa notoriété passent par des partenariats avec la commune, des restaurants de renom, ou le château — propriétaire des locaux de la Maison des vins — et un travail sur la communication.

Un projet est en discussion concernant l’ouverture d’une troisième Maison des vins, cette fois-ci à Blois. « Ce serait une vitrine pour les vins du département et cela permettrait d’asseoir la notoriété locale », assure Michel Quenioux, président de la Maison des vins de Cheverny.

Cette visite préfectorale a aussi été l’occasion d’évoquer les difficultés rencontrées par la filière viticole : celle consistant à trouver de la main d’œuvre française, les contraintes concernant la commercialisation des vins, la lourdeur administrative, le prix des inscriptions aux concours…

« Cette année, l’appellation est sortie du concours général agricole car elle manquait d’échantillons. Il serait intéressant que l’on puisse disposer d'aides à la commercialisation et à la promotion », note un viticulteur présent.

Avant de se rendre sur le domaine de Montcy, les deux préfets ont profité d’une dégustation de vin au choix et du passage express du propriétaire du château, Charles-Antoine de Vibraye, qui a évoqué l’offre touristique assez dense autour de Cheverny mais aussi les problèmes de recrutement dans ce secteur.

L’œnotourisme a justement été illustré par Laura Semeria dont le domaine se situe sur le parcours numéro 4 des « Châteaux à vélo » : hébergements insolites, salle pour les événements, diversification avec la confection de confitures… « Les viticulteurs sont les mieux placés pour me parler de ces questions comme l’installation ou la main d’œuvre. »

Un déplacement qui devrait permettre au préfet de voir où l’administration régionale pourrait intervenir…

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages