Le préfet de Seine-et-Marne sur le terrain des grandes cultures

par Laurence Dupuis, mis à jour à 11:06
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le préfet de Seine-et-Marne sur le terrain des grandes cultures

Le préfet de Seine-et-Marne, Jean-Luc Marx, s’est rendu à Andrezel le lundi 2 février pour visiter l’exploitation de grandes cultures d’Alexandre Granday et évoquer les grandes problématiques agricoles du département avec les responsables professionnels.

Cinq mois après son arrivée en Seine-et-Marne, le préfet Jean-Luc Marx s’est rendu sur l’exploitation d’Alexandre Granday à Andrezel le 2 février, répondant à l’invitation lancée par les présidents de la chambre d’Agriculture, Thierry Bontour, de la FDSEA 77, Arnaud Rousseau et de JA 77, Mathieu Beaudoin.

Alors qu’un fin manteau neigeux recouvrait la plaine, il a fait le tour de l’exploitation des 211 hectares drainés de la Brie centrale dont les principales cultures sont le blé, la betterave et l’orge. Outre le parc de matériel, les aménagements tels que l’aire de remplissage, le stockage des grains, la nécessité de produire des grains de qualité, ou encore le fonctionnement de cette entreprise qui travaille en commun avec deux entités familiales lui ont été expliqués. Alexandre Granday, qui se considère avant tout comme un producteur de matières premières, a fait toucher du doigt ce qu’il ressent en tant que chef d’entreprise. Il a terminé sa visite sur la volatilité des cours et la nécessité d’instaurer des mécanismes de lissage.

« Je ne connaissais ni les exploitations céréalières de ce type, ni les différents métiers qui y sont liés, ni l'importance du parc de machines. Cette visite était indispensable pour mieux appréhender comment vous travaillez et vos problématiques », a noté le préfet. Et pour apporter des précisions supplémentaire sur ce secteur économique, la carte d’identité de l’agriculture seine-et-marnaise lui a été présentée en insistant sur le poids des filières alors que  Christophe Grison, président de Valfrance, MM Henry et Curé du groupe Soufflet et Cyril Lesaffre, directeur général du groupe éponyme, assistaient à la rencontre.

Un zoom sur le canton de Mormant par le président cantonal, Rémy Chatté, a complété la présentation. Puis les problématiques départementales — ainsi que des solutions pour avancer — ont fait l’objet d’échanges. Première d’entre eux :  l’application de la réforme de la Pac et du verdissement dont la profession comme l’administration s’accordent à dire qu’elle est complexe. « Nous avons besoin de l’appui vos services », a insisté Arnaud Rousseau. « L’aspect vert de la Pac — et notamment les Surfaces d'intérêt écologique (SIE)  — est source d’inquiétude et d’incompréhension pour les agriculteurs », a surenchéri Mathieu Beaudoin.

Autre point : le mille-feuille environnemental et la gouvernance de l’eau, un sujet sensible dans le département. « Des politiques différentes doivent être conduites car nous n’avons pas tous les mêmes pratiques », a plaidé Christophe De Rycke, vice-président de la chambre d’Agriculture. Et de mettre l’accent sur les difficultés de compréhension avec l’agence de l’eau. Quant à Laurence Fournier, présidente de la commission foncière et élue chambre locale, elle a mis en garde contre la consommation de foncier qui menace la pérennité des exploitations. Enfin, le financement des chambres d’Agriculture ainsi que l’empilement des structures et le manque de visibilité sur les compétences et les moyens des collectivités ont été évoqués.

« Nous défendons une agriculture familiale ancrée dans son territoire et attachée à la modernité. La diversité des productions, des circuits de commercialisation, des modes de production font la richesse de notre agriculture mais pas l’écologie de la décroissance. Nous avons des solutions, des outils… Le gouvernement et le préfet doivent nous donner les moyens d’aller de l’avant », a conclu Arnaud Rousseau. Des propos appuyés par Thierry Bontour : «  Les structures agricoles dans le département de Seine-et-Marne sont complémentaires pour accompagner tous les agriculteurs. Nous avons une démarche positive », a conclu le président de la chambre d'Agriculture.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages