Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le progrès variétal pour répondre aux enjeux de demain

par Estelle Bescond, mis à jour à 15:44
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le progrès variétal pour répondre aux enjeux de demain

Le 21 avril, le Gnis a réuni une cinquantaine d'acteurs locaux pour une journée régionale sur les semences céréales et protéagineux à Ouzouer-le-Marché.

« On est dans une année difficile et on espère un avenir meilleur. Il faut du prix, de la trésorerie pour les agriculteurs donc nous devons travailler sur des solutions. La création variétale peut faire partie de ces solutions », s’est exprimé Xavier Martin, délégué régional du Gnis Centre, en introduction de la journée régionale « semences céréales et protéagineux » qui s’est déroulée le 21 avril à la station expérimentale d’Arvalis-Institut du végétal à Ouzouer-le-Marché.

Dans l’ensemble, aux niveaux national et régional, les quantités certifiées et les surfaces sont en baisse en 2015.

En région Centre Val-de-Loire, le volume certifié du blé tendre est d’environ 553 000 quintaux, soit une baisse de 11 %.

Le blé hybride enregistre la plus forte diminution de surface avec moins 70 % en région (827 ha) et moins 80 % au national (3 700 ha) : « Cela peut s’expliquer par la belle année 2015 et les stocks disponibles pour les opérateurs jusqu’à la vente d’automne », souligne Olivier Pinay, inspecteur responsable d’espèces céréales Gnis Centre.

Pour l’orge d’hiver, les quantités certifiées sont stables par rapport à 2014 mais les surfaces sont en baisse de 18 % dans la région, et l’orge hybride connaît une diminution de ses surfaces de 36 %.

Pour le triticale, même constat, la chute est de 21 % concernant les quantités certifiées en région et de 24 % pour la surface.

En revanche, le blé dur voit son volume et sa surface augmenter, de même pour les protéagineux d’hiver dont le pois enregistre une augmentation du volume certifié de 80 % en région et de 56 % pour la surface (+ 97 % au national avec 2 987 ha). « A ce stade de la campagne, il ne s’agit que de chiffres provisoires ; il faudra attendre la déclaration de récolte pour avoir les chiffres définitifs. »

Par la suite, Xavier Martin a présenté les résultats de l’étude annuelle BVA 2016 réalisée en décembre 2015 auprès de 612 agriculteurs sur leur comportement vis-à-vis des semences certifiées de blé.

Elle met en évidence des agriculteurs de la région attentifs au progrès variétal (ils reconnaissent la qualité de germination, du traitement, la praticité, la qualité de l’état sanitaire, le gain de rendement, la rentabilité et le gain de temps concernant la semence certifiée), la progression de l’utilisation des graines de fermes et une pratique réelle mais encore restreinte des mélanges variétaux en céréales.

« Les deux critères principaux pour l’utilisation du mélange variétal est l’amélioration de la résistance aux maladies à 51 %, l’amélioration du rendement à 48 % », constate Xavier Martin.

La matinée s’est terminée par une visite de la plate-forme de recherche Phénofield, une réalisation collaborative réunissant l’Inra, Aravalis, Terres Inovia et des semenciers privés.

Cette structure, avec ses toits roulants, est dédiée au phénotypage et a pour objectif d’identifier les gènes qui contribuent à la tolérance à la sécheresse du maïs et du blé, pour la création de nouvelles variétés.

Cette plate-forme s’inscrit dans le cadre de projets communs : neuf plates-formes existent sur toute la France (plates-formes au champ, de laboratoire, de conditions contrôlées, de conditions semis-contrôlées).

« L’idée est d’avoir la signification exacte de ces marqueurs grâce au phénotypage fin », explique Josiane Lorgeou d’Arvalis, avant la visite de la station par la cinquantaine de participants.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages