Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Le PSG convoite le domaine de Thiverval-Grignon (Yvelines)

par Marine Guillaume, mis à jour à 16:04
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Le PSG convoite le domaine de Thiverval-Grignon (Yvelines)

Le domaine de Thiverval-Grignon (Yvelines) est convoité par les dirigeants du PSG. Un projet auquel s'oppose fermement la profession agricole qui veut conserver ce site emblématique de l'agriculture.

Imaginez. Le château de Thiverval-Grignon (Yvelines) dans le giron des Qataris est désormais transformé en bureaux fastueux, hauts lieux de tractation pour attirer, acheter et vendre les vedettes du football. Devant, les pelouses sont devenues des terrains de football où s'entraînent quotidiennement Ibrahimovic, Di Maria et les autres. Plus loin, les résidences étudiantes accueillent les jeunes prodiges en devenir et les laboratoires, eux, ont été désossés pour servir de pièces de stockage pour les tondeuses et autres matériels. 

Si le club de football du Paris-Saint-Germain (PSG) achetait le domaine de Thiverval-Grignon (Yvelines), il est fort probable que le scénario prendrait une tournure semblable.

Le site — propriété des Domaines — est en vente depuis quelques mois puisque l'école de formation et de recherche agronomique AgroParisTech quittera les lieux à l'horizon 2019 pour rejoindre le pôle d'enseignement de Saclay (Essonne).

Une véritable « aberration » pour la profession agricole francilienne qui s'oppose fermement à ce projet de rachat par le PSG. La chambre d'Agriculture d'Ile-de-France a d'ailleurs voté une délibération fin 2015.

« Il est hors de question de laisser partir 88 hectares de foncier et un lieu si emblématique pour l'agriculture et la recherche », a réagi le président de la chambre, Christophe Hillairet : « Les élites de notre agriculture ont été formées là. On ne peut pas laisser faire et perdre une fois de plus du foncier, surtout pour un projet aussi futile que du football ! » 

Une position soutenue par les syndicats, FDSEA et JA d'Ile-de-France, ainsi que par plusieurs associations environnementales locales. L'une d'entre elles a d'ailleurs lancé une pétition sur Internet « contre le Qatar à Grignon » et diffusé des montages photos de ce que deviendrait le site en cas de rachat (voir la photo). 

« Depuis plusieurs années, la France perd progressivement des places dans le classement des pays exportateurs. Ce serait une grosse erreur que d'abandonner ce site. L'agriculture et l'agronomie en ont besoin. Il faudrait trouver une autre destination au domaine comme faire de la formation permanente ou une cité de l'agriculture... », explique le représentant de l'association AgroParisTech patrimoine, Claude Morand-Fehr.

De son côté, l'Association patrimoniale pour la plaine de Versailles (APPVPA) reste « ouverte au projet » mais pose ses conditions : « Le premier objectif est de conserver l'ensemble des terres agricoles exploitées par la ferme expérimentale, l'activité de la ferme doit être consolidée. » Et d'ajouter : « Un musée vivant incluant toute l'histoire de l'innovation agricole serait aménagé dans un lieu visitable. Si ces conditions ne sont pas obtenues, l'APPVPA s'opposera au projet. »

C'est donc l'ensemble d'une profession et d'un territoire qui défend un élément clé du patrimoine agricole francilien. Le dialogue avec les dirigeants qataris reste difficile et, si la situation n'évolue pas dans les prochains jours, le président de la chambre d'Agriculture l'affirme : « J'écrirai une lettre ouverte au ministre de l'Agriculture. J'irai jusqu'au bout. »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages