Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

« Le Sénat joue un rôle primordial pour la défense des territoires ruraux »

par Marine Guillaume, mis à jour à 20:05
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« Le Sénat joue un rôle primordial pour la défense des territoires ruraux »

Maire d'Aubergenville (Yvelines) et sénatrice des Yvelines depuis 2011, Sophie Primas vient d'être réélue au Sénat où elle occupe désormais la présidence de la commission des Affaires économiques.

Horizons : Vous êtes présidente de la commission des Affaires économiques du Sénat depuis le 5 octobre, quelles sont vos priorités à ce poste ?

Sophie Primas : Je m'inscris dans le projet du président du Sénat, Gérard Larcher et de ma famille politique Les Républicains. Ma priorité réside dans la capacité du Sénat à être un véritable contre-pouvoir. Notre pays est actuellement dans une logique de réforme et de transformation, le Sénat se doit donc d'avoir une haute exigence s'agissant de la qualité de la loi. Il nous revient également de veiller à l'aménagement du territoire et au respect des collectivités territoriales. Enfin, je pense qu'il faut réconcilier les Français avec la voix législative, en rendant nos institutions plus accessibles, par l'allègement des séances par exemple.

Outre ces éléments de forme, sur le fond, avez-vous d'autres priorités ?

Notre mission principale sera le contrôle de l'action du gouvernement et la mesure de l'impact de la loi deux ou trois ans après son entrée en vigueur. Aussi, le Sénat joue un rôle primordial pour la défense des territoires ruraux puisqu'il est là pour garantir la bonne représentation des territoires oubliés. Nous veillons à ce que les territoires ruraux soient présents dans les débats notamment dans les projets de loi sur l'aménagement du territoire tels que le Grand Paris.

Allez-vous poursuivre votre implication sur les sujets agricoles et ruraux et de quelle façon ?

Mon implication n'est pas à remettre en cause, je suis très attachée à ces problématiques. Nous sommes d'ailleurs dans une période assez sensible avec la tenue des Etats généraux de l'alimentation qui devraient déboucher sur de nouvelles orientations. La priorité, c'est déjà de permettre aux agriculteurs de vivre de leurs productions, de leur assurer une complète autonomie et de pouvoir se diversifier. Nous serons très attentifs aussi aux négociations de la nouvelle Politique agricole commune, nous allons être moteur sur ce sujet. Les membres de la commission sont des élus particulièrement intéressés par ces sujets ruraux.

Quel message adresseriez-vous aux agriculteurs franciliens qui vous lisent pour leur donner confiance en l'avenir ?

Je souhaite leur dire que le Sénat est la chambre des équilibres, qu'il est fortement impliqué dans les territoires. Nous Sénateurs, nous connaissons nos territoires sur le bout des doigts et c'est notre grande force. Nous travaillons pour trouver des équilibres dans une société de grands principes. Les agriculteurs doivent savoir qu'ils seront bien défendus dans les débats, je m'y engage.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages