Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les agriculteurs armés pour mieux communiquer

par Marine Guillaume, mis à jour à 15:01
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les agriculteurs armés pour mieux communiquer

Durant quatre jours, deux formateurs ont initié les agriculteurs franciliens à l'utilisation des réseaux sociaux et à la communication positive.

C'est une initiative directement tirée de la démarche du Bon sens paysan née en Ile-de-France au début de l'année (@lbspaysans sur Twitter).

Durant quatre jours — deux sessions de deux jours —, une trentaine d'agriculteurs a participé à une formation sur l'utilisation des réseaux sociaux d'une part et la communication positive devant les médias et le grand public d'autre part.

Ainsi, les 18 et 19 puis les 25 et 26 avril, le consultant webmarketing Rudy Viard et la journaliste et formatrice en prise de parole en public, Gaëlle Chalude, sont intervenus sur ces sujets.

Objectif pour les agriculteurs : être mieux armés face aux critiques et aux attaques qu'ils subissent régulièrement. 

À ce propos, Rudy Viard a proposé une prise en main de Facebook et Twitter avec la création de compte pour ceux qui en étaient encore dépourvus et il a développé la stratégie à y adopter. « Sur les réseaux sociaux, vous ne pouvez pas toucher le grand public au sens large », a expliqué le consultant : « Il vous faut définir votre cible, comprendre ce qui l'intéresse et apporter du contenu adapté. Il peut s'agir des mamans, des retraités, des journalistes... »

Rudy Viard a insisté sur l'importance « d'apporter de la valeur ajoutée plutôt que de se placer en opposition systématique » et de générer de l'émotion dans un post. « On peut faire rire, choquer, provoquer la curiosité, qu'importe. Il est prouvé que l'audience est plus importante si on véhicule une émotion. »

Autre carte à jouer, le consultant mise sur la création d'un blog pour se faire voir. « C'est l'endroit parfait pour exprimer des vérités. On peut, par exemple, y faire un article qui reprend point par point les éléments d'un reportage que l'on a trouvé erroné ou encore proposer des listes du type : dix erreurs sur..., dix façons de... »

Rudy Viard a véritablement insisté sur une communication positive plutôt que défensive.

Le deuxième jour, Gaëlle Chalude a, elle, donné des clés aux agriculteurs pour faire face aux médias. Caméra en main, elle a proposé des interviews filmées et volontairement provocatrices avant de débriefer.

Elle a alors insisté sur un point très important : « La presse fustige l'agriculture mais pas les agriculteurs. » 

« Il est bon de répondre à la première personne du singulier et non à la troisième. Vous parlez en tant qu'agriculteurs, de ce que vous faites dans votre ferme, dans votre quotidien, vous ne parlez pas de l'agriculture en général, vous ne la représentez pas », a t-elle d'abord expliqué avant de dévoiler quelques éléments techniques : « Faites attention à votre position, gardez toujours une distance de sécurité avec le journaliste, ancrez vos deux pieds au sol et ne croisez pas les bras. Si quelqu'un vous agresse ou vous pose une série de questions, faites en sorte de vous replacer d'égal à égal. Aucun ne doit prendre l'ascendant sur l'autre. »

La journaliste a également évoqué les mots à bannir tels que productiviste, pollution, OGM ou pesticides. « Préférez paysan ou agriculteur à exploitant par exemple », a t-elle ajouté.

Gaëlle Chalude a enfin encouragé les agriculteurs à ouvrir leur ferme aux journalistes mais aussi au grand public pour « expliquer la réalité ». 

Si ces quatre jours ont bousculé la plupart des agriculteurs dans leur réflexion et leur façon de concevoir la communication, tous ont reconnu la nécessité de s'y intéresser. « Si on ne prend pas la parole pour expliquer la réalité, d'autres le feront à notre place et on n'est pas sûr du message qui sera donné », affirmait d'ailleurs l'un d'entre eux. 

Reste maintenant aux ambassadeurs du Bon sens paysan à s'approprier les outils pour oser prendre la parole. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages