Les agriculteurs ont du cœur

par Laure Sauvage, mis à jour à 01:42
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les agriculteurs ont du cœur

Depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux agriculteurs et coopératives mènent des actions de solidarité envers les soignants et le milieu médical. Quelques exemples.

Si la profession agricole est mobilisée depuis le début de la crise sanitaire pour nourrir la population, mettant en place des systèmes de drive, de livraison ou prenant les mesures sanitaires qui s’imposent dans les boutiques à la ferme, de nombreux exploitants agricoles seine-et-marnais ont également mis en place des actions de solidarité vis-à-vis des professionnels de santé. En voici quelques exemples, que vous retrouverez en images ci-dessous.

La distillerie d’Isle-de-France à Fresne-sur-Marne a fait don de 120 litres d’alcool à 96 % à des pharmacies locales : celles de Charny et du Plessis-Belleville. Un embouteilleur a fait des flacons.

D’autre part, les onze agriculteurs qui produisent des betteraves du canton de Mitry-Claye ont offert onze litres de gel hydroalcoolique à la ville de Mitry-Mory. Ce gel hydroalcoolique a été produit par le groupe sucrier Tereos dès le début de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19. La société en a fait don d'un litre par adhérent à la coopérative.

Les Jardins de Brinville à Saint-Sauveur-sur-École ont offert des colis de clémentines, un fruit plein de vitamines, au personnel et aux bénévoles du nouveau centre de consultations Covid-19 de Saint-Fargeau-Ponthierry. Maraîchers, la famille Grisez commercialise en direct à la boutique à la ferme et sur des marchés, ses produits et ceux d’autres producteurs.

Autre action, la Cueillette de Voisenon qui a offert des paniers de légumes et de fruits non retirés à l’hôpital de Melun. Des sachets de farine offerts par Bénédicte et Flavien Vandeweghe de la Ferme de Forest les complétaient.

Les agriculteurs des cantons de Provins et de Villiers-Saint-Georges ont offert une cinquantaine de combinaisons aux soignants de l’hôpital de Provins. Le canton de Lizy-sur-Ourcq a fait don à une infirmière, pour son service, de matériel d’hygiène avec l’appui du fournisseur Agriplus, situé à Saint-Soupplets, qui l’a facturé à prix coûtant.

Du côté des coopératives, Cérèsia a apporté son soutien aux personnels hospitaliers et répondu à la demande de réquisition des masques, combinaisons et gants. La collecte disponible dans ses magasins a été répartie et livrée aux instances régionales de son territoire.

La coopérative Vivescia et ses filiales agricoles (Délifrance, Grands-Moulins de Paris, Malteurop, Nealia, Kalizea) ont fait don d’équipements de protection individuelle dont elles disposaient pour soutenir les services de santé qui manquaient cruellement ou arrivaient à épuisement de stocks, notamment de masques.

Au total, ce sont plus de 18  000 équipements de protection qui ont été donnés depuis le début de cette pandémie aux professionnels de santé  : hôpitaux, infirmières libérales, médecins, centre médicaux, Ehpad, associations d’aide à la personne, cliniques…

Laurence Goudet-Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages