Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les agriculteurs proposent leurs solutions aux ministres européens

par Eric Young, mis à jour à 14:42
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn

Les agriculteurs proposeront leurs solutions à la crise, le 1er septembre à Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher), à quelques kilomètres de la réunion des ministres européens de l'Agriculture à Chambord.

Le 2 septembre tous les ministres de l’Agriculture de l’Union européenne seront présents à Chambord, en Loir-et-Cher, pour un conseil informel. Il faut reconnaître à Stéphane le Foll, le ministre français, le mérite d’avoir bien choisi le lieu pour cette réunion avec ses collègues : ils seront en plein cœur d’une zone agricole touchée de plein fouet par la crise.

À proximité immédiate, le risque de déprise en Sologne n’a jamais été aussi grand. Un peu plus loin, ce sont les intempéries qui ont touché la région Centre Val-de-Loire et la région parisienne. Et au delà encore, c’est toute la détresse de l’agriculture française qui pourra y être charriée par les eaux du Cosson jusqu’aux pieds des ministres.

Ces derniers pourront mesurer en un regard l’ampleur de la crise qui noie les agriculteurs français.

Depuis plusieurs années, la région n’a pas été épargnée par les souffrances. Entre les prix, dramatiquement bas dans les filières animales et végétales, le climat, qui affecte les rendements de façon importante, et les problèmes sanitaires, les agriculteurs sont en effet plongés dans un profond désarroi et le montrent, comme cette semaine devant Lactalis à Laval (Mayenne).

Le niveau de risque devient alarmant. Ce ne sont pas seulement des mesures de trésorerie immédiates que demandent les agriculteurs mais des solutions de fond.

Qui de mieux pour les proposer que les agriculteurs eux-mêmes ?

Alors, la veille de cette rencontre des ministres, le premier septembre, les réseaux FNSEA et Jeunes agriculteurs organisent ensemble un meeting pour détailler leurs propositions. Et, pour être certains d’être bien entendus, ce meeting, auquel les adhérents des deux réseaux sont invités à participer, se tiendra au parc équestre de Lamotte-Beuvron, à quelques kilomètres de Chambord.

Toutes les productions et toutes les régions françaises seront représentées car la crise n’épargne personne.

Un Conseil de l’agriculture française devrait avoir déjà réuni, le 31 août, les partenaires bancaires, mutualistes et assureurs. Même si des acquis ont été obtenus depuis deux ans (comme par exemple la baisse pérenne des cotisations sociales ou l’étiquetage obligatoire de l’origine des viandes transformées), il est temps de passer à une autre dimension parce que la gravité de la situation appelle des changements plus profonds.

Le meeting du premier septembre a pour objectif de dégager quinze à vingt propositions synthétiques capables de redonner une ambition à l’agriculture française.

Elles devraient porter sur la gestion des risques, le financement de l’activité agricole, l’accompagnement humain des exploitants, etc.

Toujours debout, toujours mobilisés ! Les agriculteurs veulent s’emparer de cette occasion pour reprendre la parole. Les élus de la République, les décideurs européens et les concitoyens doivent entendre la parole des paysans. Ce sont eux qui souffrent mais ce sont aussi eux qui sont porteurs de solutions.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages