Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les arthropodes et leur biodiversité sous la loupe

par Doriane Mantez, mis à jour à 15:57
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les arthropodes et leur biodiversité sous la loupe

L’Institut de recherche de la biologie de l’insecte (Irbi) étudie les arthropodes sur seize parcelles du vignoble Centre-Val de Loire durant trois années.

Bel exemple de synergie entre les partenaires du Vinopôle, le projet BioVAL prévoit l’étude des arthropodes dans les vignobles de la région Centre. Un réseau de pièges a été mis en place en 2016 dans seize parcelles de vignes de Chinon à Sancerre et chaque semaine, les entomologistes de l’Institut de recherche de la biologie de l’insecte (Irbi) et du Cetu vont prélever les insectes tombés dans les pièges.

Commence alors un travail d'une grande précision : identifier les milliers d’insectes récoltés. La localisation des pièges a été choisie avec les partenaires du Vinopôle : la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, d’Indre-et-Loire et la Sicavac à Sancerre, ainsi que le lycée viticole d’Amboise.

L’objectif est d’observer la grande variabilité de la biodiversité en fonction des terroirs, parcelles et appellations.

Cette étude BioVAL va permettre de connaître la diversité taxonomique et fonctionnelle en arthropodes en lien avec les caractéristiques du vignoble du centre Val de Loire. BioVAL permet aussi d’étudier le lien entre la biodiversité présente sur les parcelles et les pratiques culturales et les aménagements paysagers (corridors écologiques, zones écologiques réservoirs,…).

C’est pourquoi les parcelles ont été classées en fonction de la diversité paysagère autour des pièges et des pratiques culturales notamment (Est-ce que la parcelle est enherbée et est-ce qu’un insecticide est appliqué ?)

Pour les quatre parcelles suivies en Loir-et-Cher, les pratiques et l’entourage des parcelles sont très différents, ce qui permettra d’étudier leur effet sur la biodiversité (M1 : Pouillé, parcelle en AB, enherbée proche des bois - M2 : Oisly, parcelle désherbée sans arbre autour, un insecticide - M3 : Sassay, parcelle enherbée proche des bois, un insecticide - M4 : Pontlevoy, vignes-mères avec trois insecticides dans le cadre de la lutte obligatoire contre la flavescence).

Durant treize semaines, de mai à fin juillet, les 32 pièges sont collectés et l’identification des arthropodes est faite par observation par des entomologistes de l’Irbi ou par analyse « Bar-coding » qui permet d’analyser l’ADN et d’identifier l’insecte correspondant.

Les 2500 échantillons contiennent environ 30 à 100 individus et le travail d’analyse complet sera long. Les arthropodes sont identifiés jusqu’à l’espèce.

Le nombre d’insectes et leur diversité permettent de comparer les parcelles et un lien sera fait ensuite entre pratiques viticoles ou paysage et diversité taxonomique et fonctionnelle.

Le nombre d’insectes est important mais aussi leur diversité, car une colonie de fourmis qui tombe dans le piège au sol augmente le nombre d’insectes comme pour M2 alors que M1 est plus riche en espèces diverses.

Ces piégeages vont être faits en 2017 sur les mêmes parcelles et un focus sera réalisé sur les auxiliaires présents. Les identifications des insectes continuent et les résultats seront présentés fin 2018.

D'après une note du Carrefour des groupes viti-oeno GDDV41 - mars 2017

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages