Les betteraviers face à un marché en berne

par Hervé Colin, mis à jour à 10:37
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les betteraviers face à un marché en berne

La coopérative agricole betteravière de Pithiviers et Toury a organisé son assemblée générale annuelle le 3 février à Angerville (Essonne) sur fond de baisse des prix du sucre.

« Nous traversons une période difficile, comme la profession en a déjà connu, mais les perspectives à terme sont favorables », a déclaré Alexandre Pelé qui présidait le 3 février, à Angerville (Essonne), l'assemblée générale annuelle de la Coopérative agricole betteravière de Pithiviers (Loiret) et Toury (CABPT). « Nous pensons que nous sommes au fond du trou », a ajouté Olivier de Bohan, le président de la coopérative Cristal union qui chapeaute, depuis le rachat de La Vermandoise en 2012, la coopérative sucrière beauceronne.

De fait, le prix du sucre dévisse depuis trois ans et les planteurs sont plutôt inquiets : « Pouvez-vous nous dire quel sera le prix de la betterave de 2014 ? », a demandé un exploitant dans la salle. Olivier de Bohan a souhaité lui répondre : « Nous avions donné une orientation à vingt-cinq euros, mais le marché n'est pas là. Pour l'instant, nous sommes à vingt, mais nous allons aller jusqu'à vingt-trois », a-t-il annoncé. Quitte à puiser dans les fonds propres de la coopérative sucrière... Ajoutant que pour la campagne 2015, les adhérents de la CABPT auraient les mêmes valorisations de prix que les adhérents historiques.

Les responsables de Cristal union qui ont fait le déplacement à Angerville demandent donc de la patience aux planteurs : « Les difficultés devraient durer en 2015, peut-être 2016. Mais nous avons touché le point bas. Les prix vont remonter lentement, les stocks baissent », a assuré Alain Commissaire, son directeur général. Et les perspectives de l'après-quota, préparé de longue date par la coopérative, sont plutôt bonnes : « Il y a vingt mille hectare supplémentaires potentiels à l'horizon 2017 », a estimé son directeur agricole, Bruno Lavillois.

En fait, s'il n'y avait ce petit problème de prix, les betteraviers beaucerons auraient toutes les raisons de se réjouir. En effet, la campagne 2013 s'est révélée plutôt bonne : « C'est le deuxième meilleur exercice de la coopérative », a relevé son vice-président, Olivier Duguet. Quarante-huit nouveaux adhérents ont rejoint la structure et les 1 129 coopérateurs représentent plus de 91 % des droits de la coopérative beauceronne. Petits bémols, la richesse en sucre en retrait (89,4 tonnes à 16°) et une tare déchets importante. Un démarrage lent et une fin de campagne particulièrement humide expliquant ceci.

Les deux usines de Pithiviers-le-Vieil et Toury ont tourné à plein régime sur la campagne, 83 jours pour la première et 85 pour la seconde. Plus de 878 mille tonnes ont été travaillées à Pithiviers, établissant là un record absolu pour la sucrerie, contre 822 mille tonnes à Toury. Au final, le groupe Cristal union tend le dos en attendant des jours meilleurs. S'il connaît deux années difficiles, celles-ci arrivent après trois excellentes campagnes qui ont permis à la coopérative sucrière de se désendetter suite au rachat de La Vermandoise. Elle dispose de fonds propres qui devraient lui permettre de faire face aux échéances. Et son outil industriel n'a jamais été aussi performant.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages