Les Bïaujardins d'Éric

par Agnès Laplanche, mis à jour à 17:50
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les Bïaujardins d'Éric

Coach de foot, enseignant, jardinier et maintenant maraîcher, Éric Guillonneau s’est lancé dans l’aventure de l’agriculture locale il y a un an et demi, au Domaine du Neuvran, à Chaon.

Chaque mercredi et samedi, c’est l’effervescence à la boutique de la ferme Les Bïaujardins du Neuvran, située à Chaon, où Éric Guillonneau vend des légumes primeurs issu de l’agriculture raisonnée  : salades, radis, asperges, carottes, courgettes, tomates, concombres, fraises…
Soutenu par Sabrina, sa «  conjointe collaboratrice bénévole  », il s’est installé il y a maintenant un an et demi, au domaine du Neuvran en tant que maraîcher, en parallèle de son activité de paysagiste. «  J’aime mon métier de jardinier, mais j’avais envie de m’installer, d’avoir un truc à moi d’où je parte de zéro pour avoir tout à construire  », déclare l’agriculteur. En parallèle de son activité de responsable paysagiste qu’il exerce depuis vingt ans dans une propriété du coin, il raconte que le maraîchage a toujours été «  son dada  ». «  Je tiens cette passion de mon grand-père qui adorait cultiver la terre pour avoir de beaux produits et faire de délicieuses boîtes de conserve maison  ».
Créer une dynamique
À ce jour, l’agriculteur loue les bâtiments et deux hectares de terrain où il a aménagé des serres. «  L’idée est d’arriver à cinq hectares en cinq ans, dont 10 000 m2 couverts. » De plus, il aimerait compléter son projet pédagogique pour redynamiser le monde agricole en Sologne  : «  Au sein de ce projet, j’ai envie de faire du collectif pour apporter une vraie dynamique de campagne, avec un atelier de poules pondeuses, des chèvres, et pourquoi pas des bovins…  ». Après une clôture de bilan à l’équilibre mais sans versement de salaire, Éric Guillonneau est heureux de poursuivre son développement. «  J’aime le contact, la convivialité, j’offre le café, parle de la pluie et du beau temps, fais goûter les produits, donne des idées de recettes, , précise-t-il. Ce conseil et l’attention que l’on porte aux clients est la force de la vente à la ferme et c’est ce qui fait notre différence face aux grandes surfaces ».
Un prix fixe
Le maraîcher a eu l’idée très simple d’instaurer un prix fixe, qui reste le même tout au long de la saison. «  Je n’ai pas envie de changer les prix tous les quatre matins, déclare-t-il. Je fais un prix moyen qui s’équilibre au fur et à mesure de l’avancée de la saison entre les produits beaux et de qualité et ceux un peu moins bien  ». En plus de la vente à la ferme, il fournit une dizaine d’établissements (restaurants, instituts médicaux, épiceries, collectivités, écoles…) et confectionne une quarantaine de paniers de légumes chaque semaine. «  Pour une bonne organisation, j’ai établi un calendrier prévisionnel, qui indique en fonction des périodes les légumes proposés et la quantité, tout en précisant que je suis tributaire de la météo et que ça peut donc changer au niveau des capacités, dates, qualité…  »
Afin que le consommateur retrouve un maximum de produits sur place, Éric Guillonneau vend également les produits de confrères, dont des œufs bio, des jus, vinaigres, biscuits, miel et confitures. «  Pour le moment je reste dans les classiques, les choses qui fonctionnent avec la volonté de garder une vingtaine de légumes pour faire du qualitatif. Mais j’ai aussi envie de développer les légumes oubliés, les atypiques, pour faire découvrir ou redécouvrir des saveurs aux gens et montrer que l’agriculture est un perpétuel renouvellement.  »
Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages