Les Briardines de Charles Pigot

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:01
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les Briardines de Charles Pigot

Jeune agriculteur installé à Vaudoy-en-Brie (Seine-et-Marne), Charles Pigot a lancé une gamme de pâtes fabriquées avec le blé dur produit sur son exploitation.

Pennes, coquillettes, mafaldines, linguines et animaux pour les enfants, natures ou aromatisées (aux épinards, ceps, betteraves rouges, tomates), courtes ou longues… les Briardines, des pâtes fermières et artisanales, se déclinent en une gamme de treize produits.

L’exploitant agricole Charles Pigot, qui s’est installé sur l’exploitation familiale, la ferme de Gloise à Vaudoy-en-Brie, à la suite de son grand-père, a choisi de diversifier son activité avec la production de pâtes. «  C’est un produit qui s’associe bien à mon métier de céréalier, qui a une longue conservation avec une DLC (date limite de conservation) de deux ans permettant de faire des stocks et ainsi d’être fabriqué en morte saison, explique le Jeune agriculteur qui cherchait à commercialiser un produit fini. Je trouve qu’il est valorisant d’aller de la graine à l’assiette  ».

Les Briardines sont produites avec le blé dur de l’exploitation.

Dès la campagne 2017-2018, Charles Pigot a testé cette culture, plus adaptée à d’autres contrées qu’à la Brie, sur 3,5 hectares. En 2019, sept hectares de blé dur ont été cultivés, une surface qu’il va maintenir. Son but  : conserver un stock de blé dur sur l’exploitation pour continuer à produire des pâtes même en cas de récolte catastrophique. «  La problématique principale concerne la récolte. Il ne lui faut pas d’eau dès l’épiaison. Contrairement à d’autres productions, la canicule du mois de juin a été un élément très positif pour la qualité du blé dur  ».

Pour fabriquer la farine, il fait appelle au service des moulins Bourgeois situés dans le nord de la Seine-et-Marne, à Verdelot.

Afin d’éviter le développement d’insectes, la farine est stockée en chambre froide. Dans son atelier, une première machine lui permet de pétrir un mélange d’eau et de farine. Un couteau gère la longueur de la pâte et une filière sa forme finale. 300 à 400 kg de pâtes sont ainsi fabriquées en dix-sept heures.

Les pâtes tombent sur des plaques qui passent dans un pré-séchoir, où elles sont saisies à 50 °C pour qu’elles conservent leur couleurs et ne se déforment plus.

Afin de se différencier sur le marché des producteurs locaux, l’exploitant fabrique également des pâtes longues, «  ce qui [m'] a obligé à prendre une option en plus car il faut vriller la pâte. Cela engendre des manipulations supplémentaires.  »

Les pâtes sont ensuites séchées durant 19 heures à 50  °C avant d’être ensachées (300 à 500 g pour les pâtes courtes, 400 à 700 g pour les pâtes longues). «  Seuls les nids, très fragiles, doivent êtres ensachés à la main. Satisfait des premiers retours de cette activité lancée en mai, tant à la boutique que de la part des revendeurs, il pense «   proposer une nouveauté annuelle, un moyen de faire vivre la marque ». Outre le logo de la Briardine, pour lequel il a fait appel à un professionnel, il appose celui de Produits en Île-de-France.

Prochainement, il devrait également disposer de la marque Bienvenue à la ferme.

Cueillettes, épiceries fines, restaurateurs et restauration collective en gros volumes sont ses cibles pour la commercialisation. Une boutique à la ferme ouverte le vendredi de 17 heures à 19  h 30 est dédiée uniquement à sa gamme de pâtes au blé dur 100  % local.

L. Goudet-Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages