Les Champs du possible rencontrent la Ferme digitale

par Laure Sauvage, mis à jour à 19:10
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les Champs du possible rencontrent la Ferme digitale

Le campus Les Champs du possible a organisé, le 5 décembre à Châteaudun, une rencontre avec les start-up de la Ferme digitale, l'occasion d'une série de tables rondes sur la transition du monde agricole.

Il a beaucoup été question de l'agriculture du futur au présent le 5 décembre à Châteaudun.

En effet, le campus Les Champs du possible recevait dans ses locaux quelques start-up de la Ferme digitale pour une série de tables rondes sur le thème de la transition agricole, animées par Laurent Benoit, entrecoupées d'interventions comme celle de l'opérateur Orange, qui a souligné son rôle dans le traitement des données, ou celle du Cerfrance alliance Centre qui a présenté les résultats de son observatoire des exploitations agricoles, rappelant l'importance de connaître son coût de revient pour être capable d'anticiper ses ventes.

La première table ronde sur le thème des outils numériques a rassemblé trois représentants de start-up qui sont actuellement, ou sont passées, dans le giron du Village by CA  : Comparateuragricole, Agricommunity et Agricolio.

Diane Fernandez, la présidente d'Agricolio, a affirmé sa volonté que chacun puisse s'approprier les nouvelles technologies  : «  Ça doit être pratique et accessible, il y a une notion d'autonomie  ». Pour Charles-Édouard Lhopiteau (Agricommunity)  : «  Les nouvelles technologies doivent permettre d'agir et de réagir  ». Cependant, «  il ne faut pas que les agriculteurs se créent des besoins, il faut que cela reste utile  », a ajouté Pierre-Antoine Foreau.

La seconde table ronde a traité de l'optimisation de la gestion économique des exploitations autour de start-up de la Ferme digitale  : Ekylibre, Agriconomie et Perfarmer. «  L'objectif est que l'agriculteur puisse agréger les bonnes informations au même endroit pour qu'elles aient du sens  », a expliqué Karine Cailleaux ­(Ekylibre).

De son côté, Thibaut Millet-Taunay (Agriconomie) a présenté son site de e-commerce d'achats d'intrants agricoles  : «  Nous affichons des prix transparents, car tout ce que l'on vend, on l'achète avant, nous ne sommes pas une market-place  ».

Au sujet des données, Edgar Chaput (Performer), a précisé «  qu'elles appartenaient à l'agriculteur, nous ne faisons pas n'importe quoi avec  ». Le but de ces trois start-up est de permettre à leurs utilisateurs des gains de temps ou d'argent. Ekylibre promet 500 heures gagnées par an, Agriconomie 5  000 euros pour ses meilleurs clients…

La dernière table ronde, sur l'innovation, a réuni trois autres adhérents de la Ferme digitale  : Promus, LinkinFarm et Piloter sa ferme. «  Nous avons créé un assistant qui va aider le producteur à trouver des opportunités sur le marché  », a pointé Sylvain Jessionesse (Piloter sa ferme).

De son côté, Linkinfarm s'attache à mettre en relation agriculteurs et ETA «  pour rationaliser les charges de mécanisation, résoudre les problèmes de main-d'œuvre et avoir des solutions agronomiques  », a rappelé Philippe Fournier.

Quant à Promus, son objet est de proposer de la logistique pour la vente directe  : «  Un agriculteur passe une journée par semaine à livrer ses produits, c'est beaucoup  ». Il est vrai que tous n'ont pas la chance d'avoir à disposition une plate-forme comme Sur le champ  ! en Eure-et-Loir.

Hervé Colin

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages