Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les contrôles PAC seront "pédagogiques"

par Eric Young, mis à jour à 15:01
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les contrôles PAC seront "pédagogiques"

Le ministre de l'Agriculture annonce le caractère "pédagogiques" des contrôles Pac le lendemain d'une manifestation devant la Draaf à Orléans (Loiret).

Le lendemain d'une manifestation des agriculteurs sur ce thème devant les grillles de la cité administrative d'Orléans, Stéphane Le Foll a annoncé, le 30 avril au Congrès de la Fédération nationale ovine en Alsace, des contrôles « pédagogiques » à la suite des déclarations PAC. Le président de la FNSEA Xavier Beulin avait interpellé le ministre quelques minutes auparavant expliquant qu'après deux jours de déclaration, il y avait « pas mal d'erreur sur les cartographies ». Les déclarations PAC sont effectivement possibles depuis le 27 avril. « On va probablement un peu ramer pour rentrer dans les délais », a-t-il ajouté. Dans ce sens, il était « impératif que pour 2015, les contrôles soient pédagogiques et non sanctionnables ».

Environ six cents agriculteurs se sont massés devant les grilles de la cité administrative d'Orléans (Loiret), mercredi 29 avril au matin. Ils avaient amené avec eux une centaine de tracteurs et trente remorques remplies de pommes de terre ou d'oignons. Ils les ont déversés devant les grilles de la cité administrative. Ensuite, ils ont recouvert de terre la rue qui longe cette entrée avant d'y semer une jachère qui n'aura pas le temps de fleurir puisque les services de nettoyage étaient déjà prêts à intervenir. La manifestation s'est dispersée en début d'après-midi après qu'une délégation a rencontré le directeur régional de l'Agriculture Jean-Roch Gaillet et la directrice des Territoires du Loiret, Simone Saillant.

« Nous manifestons devant la cité administrative mais en fait, nous visons le gouvernement et en particulier Stéphane Le Foll », explique Jean Daudin, le président de la FDSEA de Loiret, à l'origine, avec les Jeunes agriculteurs, de l'appel à mobilisation et vite rejoint par les agriculteurs d'Eure-et-Loir et du Cher. « Nous voulons exprimer la colère des paysans qui ne savent plus où donner de la tête », ajoute Jean-Michel Gouache, son homologue d'Eure-et Loir. Le flou qui entourait les règles de la Pac à mettre en œuvre dès cette année et les dysfonctionnements des premiers jours de déclaration n'étaient pas en mesure de les calmer. La délégation a souligné à grands traits son exaspération auprès de Simone Saillant puisqu'elle participe à un groupe de travail restreint sur la simplification administrative en agriculture.
« Et on ne voudrait pas non plus que l'administration nous en ajoute encore ! », complète Denis Saillard, chargé de l'Environnement à la FRSEA Centre. Il cite comme exemple l'interdiction d'entretien des haies entre le premier avril et le 31 juillet, peu réaliste et apparue sans avertissement. Mais il a de quoi en sortir d'autres : le retour de l'arrêté abeilles qui oblige à traiter de nuit, l'interdiction de circuler pour les agriculteurs lors des pics de pollution, etc. 
En dispersant les manifestants, Jean Daudin regardait la jachère semée dans la rue du faubourg Bannier : « Je me doute qu'on ne l'a pas implantée dans les règles. Les contrôleurs vont-ils passer ? » Il fait rire le groupe qui l'entoure mais il en profite pour rappeler une demande précise de cette manifestation : des contrôles seulement pédagogiques cette année, étant donné le manque de clarté du gouvernement dans la définition des règles.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages