Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les défis de Groupama

par Eric Young, mis à jour à 20:16
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les défis de Groupama

Groupama Paris Val-de-Loire a présenté à ses sociétaires les enjeux qu'il doit relever cette année.

Jean-Christophe Mandard, le président de la fédération Groupama de Loir-et-Cher, a ouvert les traditionnelles Rencontres Groupama, le 17 mai à Vineuil, en s'adressant aux viticulteurs : « Il faudra attendre la vendange pour connaître vraiment l'impact du gel printannier sur notre vignoble. C'est un risque assurable mais il existe encore des exploitants qui ne se sont pas couverts. »

En 2015, Groupama a réglé vingt-deux millions d'euros en lien avec le risque climatique.

Mais c'est plutôt le climat réglementaire qui a occupé les esprits des dirigeants de Groupama en 2015. « Pourtant, le renforcement de la concurrence écrit dans la loi Hamon, qu'on aurait pu vivre comme une menace, a été plutôt une opportunité pour nous puisque nous affichons un solde net positif en assurance automobile », se réjouit Éric Gelpe, le directeur de Groupama Paris Val-de-Loire.

L'assureur compte être aussi performant dans la collecte d'assurance-vie, malgré la baisse des rendements, grâce à ses nouveaux contrats en unités de comptes. « L'ancrage territorial est une arme efficace », ajoute le directeur départemental, Sébastien Reulier.

C'est bien pour cette raison que le programme de rénovation des agences se poursuit et donne l'occasion d'aménager les horaires pour coller aux besoins des clients. « Nous tenons à maintenir notre réseau d'agences », énonce Jean-Christophe Mandard.

Groupama compte vingt-deux caisses locales et cent onze collaborateurs en Loir-et-Cher.

Enfin, Groupama introduit le numérique dans ses métiers. Concrètement, cette volonté se traduit par la généralisation de la signature électronique qui s'inscrit dans un mouvement vers le zéro papier. « Nous testons de nouveaux services numériques comme la possibilité de choisir ses lunettes sur Internet ou la montre connectée pour les personnes isolées », liste Éric Gelpe. 

« Nous incitons aussi les artisans et les commercants de Loir-et-Cher à rejoindre notre plate-forme Granvillage.com », ajoute Jean-Christophe Mandard. Éric Gelpe reprend : « Le numérique n'est pas magique non plus. L'entrée de Google sur le marché de l'assurance est un vrai risque même si je crois qu'ils hésiteront après avoir compris que c'est un métier guidé par les fonds propres et la relation humaine. »

Au cours de ces Rencontres, l'économiste Jean-Marc Daniel a été invité à répondre à la question : la France est-elle condamnée à la stagnation économique ?

En résumé, sa réponse est non. La France est toujours dans la course mondiale et garde un potentiel de croissance. Toutefois, le pays prend du retard. Des freins psychologiques chez les dirigeants empêchent les grandes entreprises de raisonner autrement qu'en termes de monopoles industriels ou serviciels.

À ses yeux, les pays qui s'en sortent sont ceux qui acceptent de se transformer et d'investir dans le capital humain. Mais la France est plombée, selon lui, par les lourdeurs sociales.

Grand militant de la concurrence, Jean-Marc Daniel conclut en lançant un « ou bien on s'adapte, ou bien on meurt ! »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages