Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les éleveurs manifestent leur désarroi à Nogent-le-Rotrou

par Hervé Colin, mis à jour à 10:25
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les éleveurs manifestent leur désarroi à Nogent-le-Rotrou

Au diapason de leurs collègues du Calvados, les éleveurs euréliens de la FDSEA et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont manifesté leur colère à Nogent-le-Rotrou, dans la nuit du 20 juillet.

Ça s'est décidé comme ça, à l'issue d'une réunion de crise à Miermaigne (Eure-et-Loir) et dans la logique des actions menées par les collègues du Calvados.

En tous cas, les éleveurs euréliens de la FDSEA et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont manifesté leur désarroi à Nogent-le-Rotrou dans la nuit du 20 juillet.

Et pour l'exprimer très clairement, ils vont prendre tous les caddies des enseignes de distribution du secteur et leur faire traverser toute la ville pour les entasser devant la sous-préfecture. « Ils vont peut-être comprendre, comme ça, ce que c'est que de travailler à perte. Eux, ce sera un jour ou deux, nous, ça fait des mois que ça dure ! », lance Fabien Navet, le président Jeunes agriculteurs du canton d'Authon-du-Perche.

« Toutes les filières animales sont touchées », pointe de son côté Pascal Trécul, le président de la section bovine de la FDSEA : « Ce n'est plus une crise conjoncturelle, c'est une crise structurelle. Ça fait des années que ça dure. Ils feraient mieux de nous dire d'arrêter l'élevage plutôt que de nous laisser continuer comme ça ! » 

De fait, par exemple, les accords sur le prix de la viande bovine à réhausser de cinq centimes chaque semaine pendant douze semaines, obtenus suite aux blocus des abattoirs en juin, n'ont pas été respectés : « Nous n'avons même pas vu la couleur des cinq premiers centimes... », relève Pascal Trécul.

Qui ajoute : « Nous avons le sentiment que l'on se moque de nous. Cette action est un message fort à Stéphane Le Foll et à tous ces dirigeants qui étaient autour de la table de négociation. Ça suffit maintenant, il va falloir arrêter de nous mener en bateau. »

Particulièrement touchés par cette crise, les éleveurs n'entrevoient aucune issue. Les secteurs du lait et de la viande porcine sont durement impactés.

Plus du quart des élevages du département est dans une situation financière préoccupante. Ce qui renforce leur détermination : « Cela faisait longtemps que nous attendions une mobilisation comme celle là et nous sommes prêts à continuer... », assure l'éleveur percheron. Et pas sûr que cela se passe toujours aussi calmement...

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages