Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les éleveurs s'expriment sur les prix et les aides PCAE

par Hervé Colin, mis à jour à 11:24
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les éleveurs s'expriment sur les prix et les aides PCAE

Le service élevage de la chambre d'Agriculture a organisé le 16 mars à Miermaigne, une journée à destination des éleveurs. L'occasion, pour lui, de faire le point de son activité et, pour eux, d'exprimer leurs difficultés.

« Ce qu'il nous faut c'est un prix ! » C'est l'éleveur laitier Daniel Guéret qui s'exprime ainsi.

Comme une trentaine de ses collègues, il participe à la journée élevage organisée par le service éponyme de la chambre d'Agriculture, le 16 mars à Miermaigne.

Il réagit suite aux explications livrées ce matin-là, sur un outil de calcul du coût de production et sur l'audit global d'exploitation proposé par la chambre consulaire pour permettre aux exploitations de comprendre, réagir ou rebondir dans ce contexte de crise.

Mais pour lui, comme pour beaucoup d'autres, en lait, en viande ou en porc, le problème c'est d'abord le prix.

De son côté, le directeur de la chambre d'Agriculture, Didier Agez, faisait le constat que pour le moment, toutes les demandes d'audit reçues par la chambre depuis qu'elle a lancé le dispositif — une quarantaine —, émanaient toutes de céréaliers : « l'idée est qu'un maximum d'agriculteurs entrent dans ce processus. Nous ne voulons pas que les éleveurs passent à côté. Même si nous sommes conscient que les choses ne vont pas se régler comme ça (il claque des doigts). L'idée est de voir pas à pas, dans la durée, sur quels leviers on peut jouer ».

Et c'est gratuit : l'audit global d'exploitation est financé par la chambre eurélienne et le conseil régional.

Un autre sujet a suscité des réactions : celui des aides PCAE. Depuis que leur versement est conditionné à l'accumulation d'un certain nombre de points attribués selon plusieurs critères, leur ventilation n'apparaît pas cohérente ni aux yeux des éleveurs, ni à ceux d'Isabelle Loquet, en charge de ces dossiers au service élevage.

Elle pointe : « Quand on installe des jeunes en bovins, ce n'est pas simple. Ça remet en cause des installations, ce qui est grave ».

Pour l'éleveur Pascal Trécul : « Ce système oriente les financements vers les poulaillers. En bovin allaitant ou laitier, impossible de décrocher une aide ».

Présent à la réunion, le vice-président du conseil régional en charge de l'Agriculture, Harold Huwart, intervient : « Le système de scoring est très lourd. On ne peut pas gérer une politique d'investissement au gré des enveloppes successives. Et il faut regarder au cas par cas le maximum de dossiers à rattraper ».

Daniel Gueret souffle : « Il faut prioriser les dossiers sur les jeunes et les mises aux normes ». Mais le dispositif ne sera éventuellement réformé qu'au moment des discussions de la nouvelle Pac, pour 2020...

Cette journée a également été l'occasion de faire le point sur l'activité du Service élevage de la chambre, de présenter un certain nombre d'outils numériques pour aider à la gestion du cheptel et de faire le point sur la législation.

Le directeur adjoint d'ABC — Agri archi bâti concept — Éric Loizon, a parlé de ce bureau d'étude spécialisé dans les bâtiments d'élevage monté en partenariat avec les chambres d'Agricultures d'Indre-et-Loire et d'Eure-et-Loir.

Après un repas partagé sur place, l'après-midi a été consacré à un focus sur l'impact prévisible du réchauffement climatique sur les exploitations. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages