Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les ministres tablent sur de nouveaux modèles agricoles

par Christophe Belhomme, mis à jour à 14:17
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les ministres tablent sur de nouveaux modèles agricoles

Le 10 juillet dernier, Stéphane Travert et Nicolas Hulot ont visité trois laboratoires de l'Inra de Versailles (Yvelines), afin de mieux préparer les États généraux de l'alimentation.

« Travailler de concert », dixit Nicolas Hulot, et offrir un visage d'unité à quelques jours du lancement à Paris des États généraux de l'alimentation voulus par le président de la République, Emmanuel Macron.

Lundi 10 juillet, Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, et son homologue de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, se sont rendus à l'Inra de Versailles (Yvelines) pour découvrir et visiter trois laboratoires de pointe du monde végétal.

« Avec les impératifs qui animent le ministère de l'Agriculture, redonner de la sécurité économique écologique et sanitaire aux agriculteurs, je suis sûr que nous allons sortir ensemble par le haut de ce dossier. Avec Stéphane Travert, nous partageons les mêmes ambitions sur le sujet », a déclaré Nicolas Hulot.

Il a ajouté « qu'une fenêtre d'opportunités se présentait » pour faire prendre au modèle agricole un nouveau virage, « non pas à 180 %, non pas en jetant tout l'existant, mais en tenant compte des paramètres climatiques et des nouvelles demandes des consommateurs. Tout en maintenant la souveraineté alimentaire de la France, les agriculteurs vont pouvoir participer également à la transition énergétique en faisant de la méthanisation et en nous aidant à mieux stocker le CO2.  »

Stéphane Travert a rappelé que l'agriculture avait besoin de la recherche et de structures d'excellence comme l'Inra : « Le résultat de ces recherches va permettre de transformer notre rapport à l'environnement et à l'agriculture. Je travaille avec Nicolas Hulot pour le même objectif : que demain nos modèles agricoles, quels qu'ils soient, puissent trouver des débouchés commerciaux et que les agriculteurs puissent vivre dignement de leur métier. La recherche va leur permettre de regagner de la compétitivité et de porter les modèles les plus vertueux possibles... Ce dont nous avons besoin c'est de travailler en commun pour compléter nos approches et pour répondre aux défis qui nous font face ».

Le centre de recherche agronomique a ainsi dévoilé quelques-uns de ses laboratoires les plus efficaces : l'institut Jean-Pierre Bourgin (IJPB) qui travaille sur des plantes modèles capables de répondre aux nouveaux enjeux de l'agriculture (réduction des intrants azotés et tolérance à la sécheresse), un programme de conception de nouveaux produits industriels à partir de la biomasse végétale et la mise en place de nouvelles stratégies de biocontrôle en étudiant la réponse des insectes aux signaux olfactifs émis par les plantes. 

Le lancement des États généraux de l'alimentation a débuté à Paris au ministère de l’Economie et des finances en présence d'Emmanuel Macron, d'Edouard Philippe, premier ministre, des membres du gouvernement, dont le ministre de l'Agriculture et des nombreux acteurs de la filière (syndicats, coopératives, chambres...).

Concrètement deux phases sont annoncées : l'une économique jusqu'à fin septembre, la seconde, prévue jusqu'à novembre, sera plus sociétale et portera sur la santé, l'environnement et le gaspillage alimentaire...

Les échanges sont prévus par filières, avec des rencontres dans les régions, les informations devant remonter ensuite à Paris.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages