Les multiplicateurs de la région se retrouvent à Châteaudun

par Hervé Colin, mis à jour à 15:55
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les multiplicateurs de la région se retrouvent à Châteaudun

La Fnams Centre* a organisé, le 31 janvier, son assemblée générale annuelle au campus Les Champs du Possible de Châteaudun. L'occasion de faire le point sur la campagne passée et un tour d'horizon de ses activités.

C'est dans un amphithéâtre du campus Les Champs du Possible bien garni que s'est déroulée à Châteaudun le 31 janvier, l'assemblée générale de la Fnams Centre* sous la présidence de Benoît Faucheux.

Après la partie statutaire de ses travaux, un compte-rendu d'un voyage d'étude en Italie en mai dernier a été produit. Ce qui a amené le président à souligner le niveau d'intégration de la production de semences transalpine : « Beaucoup de choses sont faites par les coopératives. Elles sont responsables de l'isolement, elles gèrent le matériel d'entretien et de récolte, elles mettent des ruches à disposition... Mais globalement, les multiplicateurs ont les mêmes soucis que nous ».

Ensuite, un point sur la production de la campagne précédente par groupe d'espèces a été fait.

Ainsi, en betteraves, le président du Sams d'Eure-et-Loir, Marc Langé, a relevé des rendements assez faibles en raison du climat et de problèmes sanitaires (phoma) mais de bonne qualité. Il a appelé à la vigilance sur la pollution vis-à-vis des rouges, « qui peut venir de la production potagère ou de la production de racines pour les colorants » et sur la protection contre les pucerons et le phoma.

Il s'est interrogé également sur l'évolution des surfaces en betteraves industrielles compte tenu du contexte.

En fourragères, Matthieu Fleury a noté une baisse des rendements et des coûts de production en hausse, ajoutant : « Les prix évoluent à la baisse et les normes de propreté augmentent, avec la réduction de la possibilité d'utiliser des produits phytosanitaires, la situation va vite devenir compliquée pour les multiplicateurs ».

Enfin, sur la répartition de la valeur ajoutée et les suites de la loi issue des États généraux de l’alimentation, il a souhaité que les entreprises restituent à la Fnams les coûts de production.

Dominique Pétillon s'est penché de son côté sur la production de semences de céréales et de protéagineux, relevant que les conséquences de la récolte de 2016 se faisait toujours sentir par la baisse de l'utilisation de semences certifiées. Sur la campagne 2018, si les rendements ont marqué le pas par rapport à la moyenne, la qualité est bonne.

Pour lui, l'avenir est ouvert à la production de semences de blé bio et la demande pour des mélanges de variétés augmente.

Enfin, il a relevé la forte baisse de surfaces en production de pois protéagineux (- 28 %) et de féveroles (- 17 %). Enfin, Jean-Michel Ombredane, président du Sams de Loir-et-Cher, a fait le tour des productions de semences potagères. Selon lui, hormis en mâche, pois et radis, les rendements ont été bons : « En radis, c'est la quatrième très mauvaise année. Nous n'avons atteint que 30 % des objectifs. Avec la disparition des néonicotinoïdes, c'est cette année que tout se joue. Comme nous ne savons pas comment agir contre les insectes, la production risque de partir en Océanie ».

Au final, pour Benoît Faucheux : « Le bilan de la région est globalement positif mais il y a des inquiétudes techniques et il faut rester mobilisés sur l'évolution des surfaces ». L'après-midi a été consacré à une intervention sur les équipements pour récolter des productions de semences sans dessicant chimique. 

* La Fédération nationale des agriculteurs multiplicateurs de semences du Centre regroupe les Syndicats d'agriculteurs multiplicateurs de semences (Sams) de onze départements, de l'Eure à l'Allier et de l'Indre-et-Loire à la Nièvre, les Yvelines et l'Essonne.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages