Les Sources de l'Éclimont, petit paradis du pêcheur à la mouche

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:57
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les Sources de l'Éclimont, petit paradis du pêcheur à la mouche

À Abbeville-la-Rivière (Essonne), Pierre Barberot, pisciculteur, propose une activité de pêche à la mouche pour tous les publics. Découverte.

C'est dans une vallée verte insoupconnée depuis la départementale qui mène d'Étampes (Essonne) à Pithiviers (Loiret) que se situe les Sources de l'Éclimont, domaine de Pierre Barberot, 53 ans, pisciculteur. « Cette pisciculture a été créée par mon père sur les cressonnières de mon grand-père, il y a plus de 45 ans », souligne-t-il avec fierté.

Accompagné aujourd'hui de son fils Julien, il élève sur ce site des truites destinées à repeupler les rivières, les lacs et les étangs. L'élevage est extensif, sur une surface de 800 m², dans des bassins à fonds gravillonnés.

L'exploitation piscicole est juxtaposée à un parcours de pêche d'1,5 hectare que Pierre Barberot a aménagé il y a 35 ans et qui accueille les amateurs de pêche à la mouche d'Île-de-France mais aussi de l'étranger. « C'est à la fois une activité de pleine nature, un loisir et un sport qui compte de nombreux adeptes, explique-t-il. La pêche à la mouche consiste à leurrer un poisson avec une mouche artificielle de pêche. Pour ce faire, j'utilise des “mouches sèches”, des imitations d'insectes flottants en surface que les poissons viennent gober. »

Ce mode de pêche se distingue par une certaine éthique. En effet, les moucheurs comme on les appelle, se réclament d'un état d'esprit particulier qui vise à profiter de la pêche, de la rivière et des poissons, qu'ils considèrent plutôt comme des partenaires de jeux, en oubliant complètement l'aspect alimentaire traditionnellement lié à toute pratique de pêche.

De ce fait, ils remettent les poissons à l'eau volontairement. « C'est possible parce que la mouche est équipée d'un hameçon sans ardillon, précise Pierre Barberot. En fait, les moucheurs sont avant tout amateurs d'une belle gestuelle de pêche, à travers l'arraché, le lancer, le posé, le lancer longue distance… mais aussi de ce petit geste sans effort faisant voler la soie (ligne qui flotte à la surface de l'eau, NDLR) qui vient très légèrement se poser sur l'eau et de l'observation de la nature ».

Dans ce cadre boisé, très reposant, les publics présents sont divers et variés. Certains sont venus y prendre un cours individuel de pêche, d'autres y passer la journée pour s'adonner à leur loisir favori. 

Benjamin Cazenave, 36 ans, cadre financier habitant la région parisienne, est venu suivre un cours de remise à niveau : « Je pratique cette activité depuis que je suis enfant. C'est mon grand-père qui m'a transmis cette passion et je la pratique un peu partout en France comme à l'étranger, sur eau douce comme sur eau salée. Ce qui me plaît, c'est le fait de faire corps avec la nature et de remettre le poisson à l'eau une fois attrapé. Il va donc continuer à vivre sa vie et c'est un vrai contentement ».

« Je pense en ce qui me concerne que c'est assez générationnel. Ma génération est plus précautionneuse de la faune et la flore et va chercher à préserver les ressources de la nature », conclut-il.

Laurence Augereau

Ouvert tous les jours de l'année, sur réservation, de 9 heures à la nuit tombée. L'équipement est prêté pour les cours. Un magasin spécialisé est aussi présent sur le site. Possibilité de pique-niquer sur place. Site web : www.pechemoucheeclimont.fr.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages