Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les Universités du soir se penchent sur le marché

par Hervé Colin, mis à jour à 16:47
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les Universités du soir se penchent sur le marché

La douzième édition des Universités du soir de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir a été consacréee à la compréhension des marchés des céréales.

La salle Mathurin-Régnier de la chambre d'Agriculture à Chartres est plutôt bien garnie pour la douzième édition des Universités du soir qu'elle organise le 29 mai, sur le thème : Être acteur de ses ventes, comprendre les marchés pour en tirer le meilleur.

« L'Eure-et-Loir est le premier producteur d'oléoprotéagineux et le deuxième en céréales. Plus d'une tonne sur deux est exportée. C'est à la fois une force et une fragilité », a rappelé le vice-président de la chambre, Thibaud Guillou, en ouvrant les débats, ajoutant : « Le but de ces universités est de vous donner des clefs de pilotage de votre exploitation ».

Le responsable du trading chez Lecureur, Pierre Duclos, était le premier des trois intervenants prévus. Il a brossé le tableau des tenants et aboutissants qui déterminent les prix des grains sur les marchés. Et comme ils sont nombreux, fluctuants, qu'ils interagissent, les prix sont de plus en plus volatils et « le marché s'impose à nous », a-t-il assuré.

Néanmoins, selon lui, pour 2017, les choses ne se dessinent pas mal : « On prévoit une baisse de la production de céréales de 23 millions de tonnes. Elle se resserre chez nos concurrents tandis qu'elle remonte chez nous. Nous aurions 12,5 millions de tonnes à exporter en 2017, nous avons la disponibilité, reste à convaincre nos clients », a-t-il conclu.

Le directeur départemental du CERFrance alliance Centre, Vincent Bouteleux, a pris le relais pour rappeler l'importance de connaître son prix de revient ou son prix d'équilibre. « Ils permettent de savoir à partir de quel prix de vente on dégage une capacité d'autofinancement ou une trésorerie supplémentaire. Ils doivent tenir compte des charges, mais aussi des besoins privés et du projet d'entreprise. L'enjeu est de passer du subi au choisi, c’est tout l'intérêt d'un indicateur financier », a-t-il expliqué.

D'autant qu'aujourd'hui, les décisions de commercialisation doivent se prendre rapidement. Si on ne maîtrise pas le marché, on se doit de maîtriser sa commercialisation.

Enfin, le responsable du service agronomie de la chambre d'Agriculture de l'Orne, Xavier Goutte, est venu parler du réseau Mes Marchés, constitué depuis une dizaine d'années et qui forme les agriculteurs sur la commercialisation, la gestion des risques et les marchés à terme.

Selon lui, concernant leur stratégie de commercialisation, 80 % des agriculteurs n'en ont pas et sont guidés par leurs besoins de trésorerie, 10 % ont une approche préalable et sont souvent installés en société et 10 % se donnent les moyens d'atteindre les objectifs fixés. Pour lui, « le marché à terme est un outil, pas une fin en soi, utile quand on sait s'en servir au moment judicieux ».

Il relève qu'avoir une capacité de stockage permet d'optimiser la marchandise et d'élargir les moments de vente, « mais il faut être vigilant, ce n'est plus vrai, comme autrefois, que plus on attend, mieux on vend ».

Xavier Goutte a précisé aussi qu'avoir de l'info sur les marchés peut-être utile si cela permet de prendre du recul ou pour comprendre ce qui se passe sur le court terme. En revanche, « nous sommes en train de devenir des girouettes avec cette affaire-là si on regarde l'info tous les jours sans faire de tri  ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours

  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages