Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Les Yvelines lancent les Assises de la ruralité

par Marine Guillaume, mis à jour à 12:06
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Les Yvelines lancent les Assises de la ruralité

Le conseil départemental des Yvelines consacre un plan ambitieux aux territoires ruraux du département : les Assises de la ruralité.

« Le monde rural est troublé. Il n'est d'ailleurs plus vraiment rural mais plutôt rurbain. Avant, les paysans composaient la majeure partie des habitants et les villages vivaient au rythme de l'agriculture. Aujourd'hui, les habitants sont davantage des néo-ruraux qui prennent leur voiture pour aller travailler et rentrent chez eux pour dormir. Cela provoque des incompréhensions, des inquiétudes et génère de nouvelles préoccupations et de nouveaux besoins. »

Le président du conseil départemental des Yvelines, Pierre Bédier, a choisi ces mots pour expliquer le lancement officiel des Assises de la ruralité.

Durant plusieurs mois, le département va organiser une grande consultation du public, tous âges et tous profils confondus, aux fins de dresser « un état des lieux du monde rural yvelinois, de cerner les réalités et les besoins afin de proposer une politique adaptée. C'est une promesse de campagne », a soufflé Pierre Bédier.

Qu'il s'agisse de transport, de service, de travail ou encore d'accès aux soins, l'idée est « de laisser le public s'exprimer et d'apporter, ensuite, la meilleure réponse possible selon le cadre budgétaire ». 

Les Assises de la ruralité vont se dérouler en plusieurs phases. D'ici au mois de janvier, la phase de concertation consistera en l'organisation de cinq grandes réunions publiques* afin de laisser la parole à tous ceux qui le souhaiteront. 

« L'ensemble des habitants est convié », explique Pauline Winocour-Lefèvre. La vice-présidente du conseil départemental déléguée aux Ruralités souhaite voir venir « des actifs, des entrepreneurs, des agriculteurs, des chasseurs, des associations, des familles, des élus... »

Au cours de ces réunions, la parole sera donnée à la salle, aucun thème ni aucune trame ne sera prévue : « Les participants décideront eux-mêmes des sujets de préoccupation qu'ils souhaitent aborder. » 

Viendra ensuite la phase d'analyse entre janvier et février 2016 où l'objectif sera de « traduire les échanges en pistes de réflexion ou en actions concrètes », complète Pauline Winocour-Lefèvre, puis, celle-ci donnera lieu à une journée de restitution en mars. 

Près de deux cents communes des Yvelines sont concernées par ces Assises de la ruralité dont les cent soixante-deux du territoire d'IngénierY', l'agence départementale dédiée aux communes de moins de deux mille habitants créée en juin dernier par le conseil départemental. 

Le conseil départemental des Yvelines va associer la profession agricole francilienne à sa réflexion sur la ruralité. « Un contact a été pris avec la chambre d'Agriculture et nous devrions nous rencontrer pour une matinée de travail », a affirmé Pauline Winocour-Lefèvre avant de préciser : « Nous réflechissons ensemble en ce moment à la forme à donner à ce temps de travail. »

* le 6 novembre à Rambouillet, le 12 novembre à Levis-Saint-Nom, le 20 novembre à Houdan, le 26 novembre à 20h à Jouars-Pontchartrain, le 3 décembre à à Bonnières-sur-Seine.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages