Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

L’outil numérique, source de richesses si on se l’approprie

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:57
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
L’outil numérique, source de richesses si on se l’approprie

Le 21 mai, le salon Eure&Link avait l’ambition de dévoiler aux élus ruraux comment la révolution numérique - le déploiement du très haut débit, notamment - allait transformer notre quotidien. L’une des conférences inscrites à l’ordre du jour faisait le lien entre infrastructures numériques et création d’emplois et de richesses.

« Les initiatives des territoires en matière de haut et très haut débit sont très positives », a indiqué Gaël Sérandour, de la Caisse des dépôts et consignations, qui a mené une étude sur le sujet,  à l’échelle nationale : création d’emplois directs et indirects, progression du chiffre d’affaire des entreprises, recul du chômage, gain de pouvoir d’achat dans les zones concernées…

Les réseaux jouent un rôle sur les entreprises existantes, encore faut-il qu’elles prennent possession de l’outil ! Le président de la chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) d’Eure-et-Loir, Joël Alexandre, pointe en effet « un obstacle culturel, surtout chez les petites entreprises », « encore beaucoup d’efforts à faire » malgré « une accélération ces derniers mois ».

Même constat à la chambre de Métiers et de l’Artisanat, dont le président Michel Cibois déplore : « en France seules 15 % des très petites entreprises utilisent pleinement toutes les possibilités du numérique ».

Côté agricole, il semble que la prise en main des nouvelles technologies soit plus facile, parce que nécessaire : « en agriculture, on utilise beaucoup le GPS, les automates. (…) Et on a besoin de déclarer nos champs, nos haies, presqu’au centimètre carré. », note Eric Thirouin, le président de la chambre d’Agriculture du département.. qui annonce : « on est à l’aune d’une explosion du numérique en matière agricole ! »

Prendre possession de l’outil, d’accord, encore faut-il qu’il soit disponible ! Les présidents des chambres plaident en faveur du haut ou très haut débit, partout. Michel Cibois argumente « Le numérique, c’est une voie de communication importante. Nous, on est partout. Si les pouvoirs publics veulent qu’on reste partout, il faudra raccourcir ces moyens de communication ».

Eric Thirouin ajoute : « Pour ne pas avoir de discrimination entre agriculteurs, il faut un engagement vers le haut débit ! » Cela permettra par exemple de stocker et analyser un grand nombre de données, et propulser l’agriculture vers « des avancées techniques, économiques et écologiques ».

Pour embarquer les entrepreneurs, artisans et agriculteurs dans la révolution numérique, les chambres se veulent « proactives ». La CCI a par exemple complètement dématérialisée les formalités à l’international, et intègre le numérique dans ses formations.

La chambre d’Agriculture elle aussi, accompagne, s’adapte, forme. « Les deux derniers diplômes obtenus par des techniciens de la chambre, c’est le brevet de pilote de drone ! », illustre Eric Thirouin.
Elle participe aussi à divers projets tournés vers le numérique : « Le 29 mai à Châteaudun, c’est le lancement du campus « Les champs du possible », on y trouvera une pépinière d’entreprises dédiées à l’agriculture. »

A cela s’ajoute le hackathon du comice de la Loupe - du 12 au 14 juin -, un concours de programmation web pour répondre à des problématiques agricoles et, en novembre, la prochaine édition du challenge de projets innovants Agreen start-up. « Rendez-vous dans quelques années, mais avec ce travail, on va créer de la richesse ! », promet Eric Thirouin.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages