Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Lucie Pioli et sa féérie de gâteaux

par Laure Sauvage, mis à jour à 10:53
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Lucie Pioli et sa féérie de gâteaux

Petite, elle se rêvait en pâtissière. Malheureusement, un problème d’orientation en fin de troisième met fin à son ambition. « J’ai eu beaucoup de mal à renoncer à ce choix. Mes parents, ne voulant pas me laisser sans diplôme, m’ont obligée à suivre une formation. Je me suis retrouvée en BEP sanitaire et social », explique Lucie Pioli, petite brunette qui travaille dans une maison de retraite depuis dix ans en tant qu’aide-soignante.

Les années passent mais sa passion pour les gâteaux reste intacte. Il y a un an, des soucis de santé l’incitent à envisager une reconversion professionnelle. Elle se lance et crée son autoentreprise, « Les gâteaux féeriques », dont l’objet vise la création et la commercialisation de gâteaux magiques.

« Les clients viennent généralement avec une idée derrière la tête. Ils commandent des gâteaux à souhaits avec une thématique précise », souligne d’une voix douce la jeune maman de 32 ans qui travaille à la demande. Et de poursuivre : « Une fois le gâteau livré, ils n’osent pas le manger et l’admirent comme une ouvre d’art. Leur regard émerveillé, surtout celui des enfants, est ma plus belle récompense. Je suis contente de faire partager ma passion ».

Ses gâteaux féeriques sont bâtis à l’aide de pâte à sucre qu’elle travaille comme de la pâte à modeler. Chapeaux, fleurs, poupées, ruches, personnages, comme la Reine des neiges – le sujet de prédilection pour les enfants actuellement –, escarpins, terrain de golf, etc. et ce, de toutes les tailles – du gâteau individuel à une centaine de personnes –, rien ne fait peur à Lucie Pioli qui travaille à son domicile à Grez-sur-Loing (Seine-et-Marne), le village de son enfance.

La réalisation d’un gâteau – la base (une génoise), les ganaches ou crèmes au beurre, et enfin la décoration –nécessite trois jours.

Son ambition aujourd’hui : en faire son activité principale pour faire rêver les gens. Son laboratoire, en cours d’aménagement, est à lui seul un palais aux saveurs sucrées et acidulées. Depuis peu, un traiteur fait appel à ses services. Lucie Pioli essaie aussi de faire connaître son activité en participant notamment à des salons. D’ailleurs, ce type de pâtisserie devient à la mode à Paris.

Laurence Goudet-Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages