Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Marie Legris s'installe avec un atelier de poules pondeuses bio

par Marine Guillaume, mis à jour à 15:03
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Marie Legris s'installe avec un atelier de poules pondeuses bio

A 28 ans, Marie Legris a traversé toutes les étapes du parcours à l'installation et créé son propre atelier de poules pondeuses bio. Elle raconte son aventure.

Elle recevra ses trois mille premières pensionnaires le 8 mars, date de la journée de la femme. Un clin d'œil amusant pour cette jeune femme de 28 ans qui vient tout juste de s'installer en agriculture et crée un atelier de poules pondeuses en bio.

A Longnes (Yvelines), Marie Legris travaille sur son projet - « son rêve » - depuis près de trois ans.

Née dans une famille d'agriculteurs, elle ne se destinait pourtant pas du tout à travailler dans le giron familial. « J'ai d'abord fait une licence d'histoire, puis un master en urbanisme et en développement rural. Au total, cela fait six ans d'étude. Mais une fois en recherche d'emploi, je me suis rapidement aperçue que ça ne me faisait pas lever le matin ! ».

La jeune femme réfléchit alors à son avenir et, « sensible aux notions de circuits courts, de maîtrise de la production et de la commercialisation », elle décide de se lancer dans l'aviculture. « J'ai découvert les poules pondeuses lors d'un stage en chambre d'Agriculture dans l'Aube et à la suite, j'ai suivi une formation avicole ». 

Aujourd'hui, sur « un petit bout de terre » de son papa, Thierry Legris, agriculteur en bio depuis quinze ans, Marie Legris a conçu et fait construire un bâtiment de 700 m² - doté d'un centre d'emballage -  qui accueillera donc trois mille poules pondeuses, en agriculture biologique aussi. 

« Cela m'a paru logique de suivre la démarche familiale. Et puis je suis sensible au bien-être de mes futures protégées et en bio, la densité est moins importante. Elles auront aussi accès à un parcours arboré d'un hectare et l'alimentation sera évidemment bio ».

A ce sujet, la jeune agricultrice n'exclut pas, un jour, de recourir à la production familiale de céréales pour nourrir ses poules. « Ce sera un projet pour les années à venir. Je suis installée en individuel et je veux d'abord faire mes preuves avant de tout mélanger. »

Marie a déjà commencé à démarcher ses premiers clients, « des Amap, des groupements de consommateurs, des magasins spécialisés ». 

« Les premiers temps, entre les poules, le centre d'emballage, les livraisons et la paperasse, mes journées risquent d'être sportives ». Mais rien ne semble pouvoir arrêter la jeune éleveuse qui croit profondément en son métier et a rejoint les Jeunes agriculteurs d'Ile-de-France au moment de son parcours à l'installation. « Les JA ont été un soutien très précieux durant ces derniers mois. On se sent soutenu, épaulé, accompagné, porté même par moments. »

Marie Legris souhaite à son tour apporter au syndicat, notamment au sujet de la communication. « Pour monter mon projet, j'ai dû organiser une réunion publique dans mon petit village pour expliquer mes intentions car j'ai fait face à la réticence et la méfiance de mes voisins. Et je vais d'ailleurs en organiser une seconde juste avant l'arrivée des poules. J'ai vraiment pris conscience de l'importance de communiquer positivement sur notre métier et nos pratiques. On voit toujours les agriculteurs comme des râleurs. Il faut dire les choses autrement. »

La jeune femme compte sur le prochain Festival de la terre, organisée par son canton JA et dans sa commune, pour se faire la main. « C'est une merveilleuse année qui commence » sourit-elle en parcourant son bâtiment encore vide : « Il me reste beaucoup de travail pour être fin prête mais je n'attends plus qu'une chose, c'est qu'elles arrivent. ». 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages