Mes châtaigniers sont malades, est-ce grave docteur ?

par Doriane Mantez, mis à jour à 15:59
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Mes châtaigniers sont malades, est-ce grave docteur ?

Vendredi 16 mars, une quarantaine de personnes ont participé à une journée dédiée au châtaignier sur la commune de Chaumont-sur-Tharonne.

Depuis quelques années, l’état sanitaire du châtaignier est préoccupant en région Centre, et plus particulièrement en Sologne de Loir-et-Cher, où il n’est pas rare de voir en forêt des châtaigniers décliner, voire dépérir…

Ces détériorations de l’état sanitaire peuvent avoir différentes origines.

Leur impact peut être variable et il est parfois difficile de savoir comment s’y prendre pour les gérer. Dans ce sens, le Centre régional de la propriété forestière de l’Île-de-France et du Centre-Val de Loire et le Groupement de développement forestier de Loir-et-Cher (GDF41) ont organisé une réunion gratuite le 16 mars à Chaumont-sur-Tharonne pour aider les propriétaires forestiers à y voir plus clair.

La matinée en salle a permis aux propriétaires forestiers d’être informés des problèmes sanitaires présents sur le châtaignier.

Une fois le contexte du châtaignier en région Centre et dans le Loir-et-Cher largement brossé, François-Xavier Saintonge, du Département de la santé des forêts (DSF), a donné un bel aperçu de la situation phytosanitaire du châtaignier en 2018, en détaillant quelques méthodes de gestion forestière et leurs conséquences sur cette essence : « Le châtaignier est très exigeant. Il lui faut une station optimale avec un sol sain, non calcaire, léger et filtrant. Mais le problème c’est qu’il est aussi très colonisateur. C’est une essence compliquée qui a aujourd’hui trois nouveaux parasites à gérer : encre, chancre, cynips ». 

Gaël Réveillé, d’Unisylva, est ensuite intervenu sur le sujet des aides techniques et financières pour l’amélioration des peuplements pauvres ou dépérissants.

L’après-midi s’est poursuivie sur le terrain. L’occasion de mettre en pratique ce qui a été présenté le matin.

Cette demi-journée en forêt a permis dans un premier temps de visiter un peuplement mélangé avec une atteinte des châtaigniers et dans un second temps un peuplement pur de châtaignier atteint en totalité par la maladie. La nécessité de régénération artificielle est alors nécessaire pour un devenir de ce dernier peuplement. 

Afin que les meilleures conditions soient réunies, les trente-deux propriétaires ont été divisés en cinq groupes, chacun animé par un représentant du CRPF, du GDF41 ou du DSF. À travers des observations minutieuses d’arbres atteints par un pathogène, les membres du groupe ont pu diagnostiquer divers symptômes : encre, chancre, cynips, écorçage, etc.

« Ces ateliers en petits groupes ont permis également de sensibiliser les propriétaires à la sylviculture et ses impacts sur les peuplements forestiers, sur les débouchés des bois. L’adaptation des essences à la station est un point important pour la réussite d’un projet forestier qu’il ne faut pas négliger », a rappelé Xavier Kasper, conseiller forêt/agroforesterie au GDF41.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages