Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Mil’Klic : gagner en réactivité sur son élevage

par Estelle Bescond, mis à jour à 12:11
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Mil’Klic : gagner en réactivité sur son élevage

Depuis quatre ans, Emmanuel Leclerc, éleveur de vaches laitières, consulte ses données techniques d’élevage via un logiciel Web.

« C’est sûr, on peut faire son travail sans Mil’Klic mais ce logiciel permet d’être plus réactif. » Depuis quatre ans, Emmanuel Leclerc, éleveur de vaches laitières à Couture-sur-Loir, utilise un logiciel Web proposé par le syndicat Conseil élevage lait à ses adhérents pour consulter ses données techniques.

La seule saisie faite par l’éleveur est la date du tarissement, tout le reste lui parvient directement. « J’ai commencé par un essai gratuit et, il faut bien le dire, l’essayer c’est l’adopter. »

Au départ nommé Sielweb, ce logiciel a évolué et est devenu depuis un an, Mil’Klic. Pour l’éleveur, c’est un pas vers le zéro papier : « Les documents officiels sont stockés dans un porte-document et on les reçoit avant le courrier papier. »

Mil’Klic donne de nombreuses informations sur le troupeau concernant l’alimentation ou la santé et s’est récemment enrichi de nouvelles fonctionnalités : saisie de la reproduction, rations, résultats acétonémie.

En constante évolution, le logiciel Web proposera un outil de prévision laitière gérant les différents types de contrat des laiteries dès le deuxième trimestre 2016.

Pour l’éleveur, le point fort de ce logiciel Web est le diagnostic sur l’urée. « C’est le seul logiciel à disposer de cette option. Grâce à ce critère, on sait quel est le taux protéique dans le lait de chaque vache et on peut réajuster la dose d’azote selon les résultats », précise Emmanuel Leclerc.

Mil'Klic facilite également le travail du conseiller : « Je scanne mes résultats de contrôle, les envoie à ma conseillère et quand elle vient, tout est prêt. »

Grâce au croisement des données sur Mil’Klic, le conseiller peut éliminer des hypothèses et trouver les causes des alertes plus rapidement (les raisons d’une mammite, par exemple).

Pour le moment, l’agriculteur ne voit qu’une seule limite à ce logiciel : l’accès à Internet. « Il faut avoir une connexion ADSL au minimum et, malheureusement, tous les agriculteurs ne l’ont pas. C’est un réel problème qu’il va falloir vite prendre en compte si l’on veut que l’agriculture s’adapte et évolue. »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages