Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Mobilisation et innovation pour le Caerif

par Marine Guillaume, mis à jour à 12:22
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Mobilisation et innovation pour le Caerif

Le Centre agricole d'économie rurale d'Ile-de-France (Caerif) a tenu son assemblée générale à Étampes (Essonne), vendredi 19 juin.

Le Centre agricole d'économie rurale d'Ile-de-France (Caerif) a tenu son assemblée générale vendredi 19 juin à Étampes (Essonne) sous la présidence de Christophe Hillairet et en présence de son vice-président, Damien Greffin. Avant de commencer les travaux, tout deux ont proposé aux adhérents un bilan de conjoncture rapide, s'agissant notamment de la baisse attendue des aides Pac.

Christophe Hillairet a ensuite présenté le nouveau directeur de la structure, Stéphane Vignau, arrivé depuis novembre dernier en remplacement de Philippe Perrier, parti à la retraite.

Côté activité, le Caerif compte quinze adhérents de plus que l'an passé. « En réalité, il s'agit de vingt-cinq nouveaux venus et de dix départs » note Christophe Hillairet. Le Caerif compte ainsi 857 adhérents, accompagnés par dix-huit comptables répartis entre Le Chesnay et les bureaux décentralisés de Magnanville (Yvelines), Cergy (Val-d'Oise), Saint-Arnoult-en-Yvelines et Étampes.

« À Magnanville, les comptables assurent la gestion et le suivi des dossiers de Catherine Perrot », a souligné le président du Caerif : « L'activité du bureau de Cergy se développe et nous notons un fort potentiel sur ce secteur. À Saint-Arnoult, de nouveaux dossiers sont arrivés en gestion dont celui de la SCIC, qui regroupe les vingt-cinq éleveurs engagés dans la création de l'atelier de découpe-transformation à Rambouillet. Enfin, à Étampes, le bureau a été réorganisé et étoffé. C'est d'ailleurs le plus gros pôle comptable après Le Chesnay avec sept collaborateurs et quarante paies gérées. »

D'un point de vue financier, le Caerif affiche un résultat net après impôt positif (+29,27 %). « Cela nous permet de faire quelques investissements, notamment dans l'informatique », a précisé Stéphane Vignau avant d'ajouter : « Nous sommes très vigilants quant aux impayés. Nous avons mis en place un processus de relance téléphonique, puis d'envoi de courrier avant de recouvrer tous les dûs. »

Côté tarification, il a été voté une revalorisation de l'heure comptable et de l'heure expert d'un euro chacune, du bulletin de paie en version PDF d'un euro et de la version papier de 2,10 euros.

Depuis novembre, le Caerif a lancé quelques travaux de modernisation. À son arrivée, le nouveau directeur a effectué un audit auprès des membres du conseil d'administration et mis en place des statistiques d'activité avec le logiciel Isagri.

« Nous travaillons également à la mise en place de la télétransmission des déclarations de revenus professionnels et nous nous préparons au passage à la déclaration sociale nominative », a noté le directeur. Depuis quelques mois, le Caerif s'est aussi doté d'un nouveau site Internet avec un volet Extranet à destination des adhérents. « Vous pouvez y retrouver tous vos documents comptables à n'importe quel moment chez vous », a renchéri Christophe Hillairet. 

L'après-midi s'est ensuite poursuivie par l'intervention du chef du service Entreprises et territoire de la chambre d'Agriculture, Ludovic de Miribel, sur les questions liées au droit du sol, à la transmission d'exploitation, à l'installation et aux successions — et leurs conséquences fiscales.

Puis, c'est Jean-Louis Chandelier de la FNSEA qui a pris la parole sur le thème des Gaec et des sociétés. Enfin, l'ancien directeur du Caerif, Philippe Perrier, a reçu l'insigne de Chevalier dans l'Ordre du Mérite agricole pour l'ensemble de sa carrière consacrée au monde agricole.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages