Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Moisson : « Nous n'avons jamais vu une situation aussi catastrophique »

par Marine Guillaume, mis à jour à 17:03
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Moisson : « Nous n'avons jamais vu une situation aussi catastrophique »

Alors que seuls les orges d'hiver et quelques colzas ont pu être récoltés, la moisson s'annonce déjà comme l'une des pires que l'agriculture francilienne ait jamais connu.

« Historiquement mauvais », « du jamais vu », « la pire moisson du siècle », « une véritable catastrophe »... Depuis début juillet et les premières récoltes d'orge d'hiver, le moral des agriculteurs franciliens est au plus bas.

Après les fortes pluies et les inondations des mois de mai et juin qui ont apporté leur lot de complications en matière de désherbage et de maladie, la moisson a débuté avec plusieurs jours — voire plusieurs semaines — de retard.

Les pires craintes sont devenues réalités car ni le rendement ni la qualité n'est au rendez-vous dans un contexte où les prix sont au plus bas et les trésoreries, malmenées depuis des mois.

Dans tous les départements, la récolte de l'orge d'hiver est achevée et a provoqué de nombreuses déceptions. En moyenne, le volume de récolte est inférieur de 25 à 30 % par rapport à une année classique et la qualité est très moyenne. 

« L'ensemble est globalement très décevant », confirme le directeur de la coopérative Ile-de-France sud, Hervé Courte : « Les rendements oscillent entre 30 et 60 qx/ha avec une moyenne qui s'établit autour de 50 qx/ha. Le calibrage est faible, environ 66, et le constat est identique pour le poids spécifique qui tourne aux alentours de 60. »

Plus au nord de l'Ile-de-France et dans le sud de la Seine-et-Marne, les coopératives Sevépi et Terres bocage gâtinais font le même constat avec toutefois un rendement légèrement plus élevé puisque la moyenne atteint 60 à 62 qx/ha.

Enfin, quel que soit le territoire, les récoltes ont révélé un taux de protéines trop élevé, atteignant 11,7. 

« Tous ces paramètres donnent une qualité très moyenne et près de la moitié des orges brassicoles pourrait être déclassée en orge de mouture ou fourragère », s'alarme la coopérative Sevépi. Du côté de la coopérative Ile-de-France sud, le directeur se veut légèrement plus optimiste : « Le taux de protéines plafonne à 11,5. C'est une situation “moins pire” que celle attendue. Nous travaillons ardemment pour répondre aux cahiers des charges et devrions pouvoir honorer tous nos engagements contractuels. »

Dans les prochains jours, grâce aux conditions météorologiques, les récoltes de colza et de blé devraient cette fois battre leur plein. Avec, là aussi, des craintes immenses quant aux rendements et à la qualité.

S'agissant du colza, le directeur de Terre bocages gâtinais, Jean-Pierre Pichot, détient déjà quelques résultats peu encourageants : « Le rendement moyen est d'environ 28 qx/ha et la teneur en huile pose problème puisqu'elle plafonne à 40-42 lorsque habituellement, elle atteint les 45. »

Pour le blé, la situation est tout aussi alarmante. « Nous nous attendons à une extrême hétérogénéité avec des rendements allant de 15 à 70 qx/ha », estime Hervé Courte : « Le problème des mycotoxines semble s'éloigner selon les premières analyses mais nous allons avoir une teneur importante en petits grains et donc beaucoup de déchets. »

Pour les coopératives, gérer cette moisson est un défi sans précédent. « Nous n'avons jamais vu une situation aussi catastrophique », s'accordent-elles à dire. 

« Nous sommes face à une situation complexe, inconnue jusqu'à présent », ose même Jean-Pierre Pichot : « Notre inquiétude est forte quant à la situation financière de nos adhérents et de la coopérative étant donné son activité réduite. »

Du côté de la coopérative Ile-de-France sud, les craintes sont identiques : « Cette situation, c'est du jamais vu. Auparavant, il y avait toujours un des trois critères au rendez-vous pour sauver la mise (rendement, qualité et prix, ndlr) mais là, nous faisons face à un défi économique et technique sans précédent malgré nos installations performantes pour traiter les lots du mieux possible. »

De l'avis de tous, le secteur céréalier francilien ne sortira pas indemne de cette moisson 2016.  

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages