MSA IDF : élections à l'horizon 2020

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:41
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
MSA IDF : élections à l'horizon 2020

L’assemblée générale de la MSA Île-de-France s’est déroulée à Paris mardi 4 juin avec en ligne de mire les élections en janvier 2020.

Pour la dernière assemblée générale de la mandature, le président de la MSA Île-de-France, Olivier Hue, a dessiné les premières esquisses de son bilan, le mardi 4 juin à l’occasion de l’assemblée générale de la caisse régionale à Paris.

« Malgré les difficultés, les résultats s’améliorent », a-t-il souligné avant d’évoquer les prochaines élections qui se tiendront en janvier 2020 et de fixer pour objectif un taux de participation au moins égal au scrutin précédent  : « C’est vital pour notre MSA ».

Autre sujet évoqué par le président de la MSA Île-de-France, la mutualisation  : « Elle permet de compenser la baisse d’activité tout en confirmant l’ancrage de notre MSA ». 285 000 ressortissants agricoles, 8 800 familles bénéficiaires d’au moins une prestation familiale, 450 000 courriers entrants… autant de chiffres qui définissent l’activité de la caisse régionale en 2018.

« Le volume des prestations versées et des cotisations émises sont stables », a noté le directeur, Laurent Pilette dans son rapport moral alors que la MSA Île-de-France est marquée par une population vieillissante.

Et de décliner plusieurs facteurs qui ont impacté le fonctionnement de la caisse au cours de cet exercice  : la mise en place de la DSN (Déclaration sociale nominative) à la suite de laquelle la MSA a perdu avec l’appel chiffré, un service offert aux exploitants agricoles, la mutualisation Marne-Ardennes-Meuse et d’autres réformes.

« Le plus complexe est de subir la réduction de moyens au fil des conventions d’objectifs », même si à la MSA Île-de-France, 2018 est atypique avec plus d’entrées que de sorties dans le cadre de la reprise de l’activité de la caisse de la RATP. Concernant l’action sanitaire et sociale, les moyens dédiés restent stables.

Cette assemblée générale a aussi été l’occasion de présenter « les grands axes de la MSA 2025 » qui se dessinent.

De nombreux projets engagés par la MSA Île-de-France s'inscrivent déjà dans ceux-ci et constituent d'ores et déjà les priorités de la caisse MSA Île-de-France, comme l’engagement de service, une priorité absolue, la réussite des mutualisations, la stabilisation des relations avec les employeurs, l'amplification du virage numérique avec un développement des services en ligne, une présence territoriale forte, « l’ADN de la MSA », des partenariats inter-régimes à développer et un groupe MSA à repenser.

Dans son rapport mutualiste, le dernier de la mandature, sous une forme inédite, Corinne Heusèle a repris les réalisations depuis 2015 avec un zoom sur les actions de prévention dont « octobre rose », la plus marquante, avec comme leitmotiv « l’important c’est d’agir ».

Elle a également évoqué « les élections qui se profilent entre le 20 et le 31 janvier. Les dépôts de candidature sont à faire avant le 19 novembre. Votez et faites voter  ! Montrons notre attachement aux valeurs du mutualisme ».

Concernant le nouveau siège social, il est en train de devenir réalité à l’ancienne adresse. La parole a également été donnée aux grandes centrales syndicales représentées au sein de la MSA Île-de-France dont Cyrille Milard, vice-président de la FRSEA Île-de-France.

L’assemblé générale était ponctuée d’intermèdes musicaux joués par des élus de la MSA et des dessins humoristiques de l’artiste Mikaïa.

L.G.-D.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages