Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Nathalie Anthierens : « Etre francophone a facilité mon intégration »

par Laurence Dupuis, mis à jour à 11:50
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Nathalie Anthierens : « Etre francophone a facilité mon intégration »

Belge d’origine, Nathalie Anthierens, exploitante agricole à La Houssaye-en-Brie (Seine-et-Marne) est installée en France depuis trente-cinq ans.

Au premier échange, un léger accent rappelle à son interlocuteur ses origines belges. En effet, Nathalie Anthierens est née à Liège (Belgique), où elle a passé toute son enfance.

Mais l’Hexagone a toujours été très présent dans sa vie puisque sa maman était originaire d’un village proche d’Évreux (Eure). Quant à son père, c'était un Flamand de la région de Courtray —  elle le qualifie « de roi de la patate » car il était négociant en pommes de terre au cœur du pays de la Bintje à Seraing, ville de la province de Liège.

Durant les vacances scolaires, elle faisait régulièrement la navette entre les deux pays pour aller voir sa famille. C’est lors d’une de séjour en Basse-Normandie à l’âge de seize ans qu’elle a rencontré son futur époux, lui aussi d’origine belge.

Deux ans plus tard, elle se mariait. Si l’union civile s’est déroulée à la mairie de Combs-la-ville — avec l’autorisation des parents, la majorité étant à vingt-et-un ans à l’époque —, c’est en Belgique que le couple avait décidé de se marier à l’église.

Ils se sont alors installés sur l’exploitation agricole de la famille Anthierens sur le canton de Brie-Comte-Robert en 1980. « Mon intégration a été facilitée car je parlais français, mais j’étais très jeune », explique Nathalie Anthierens, qui a tout de suite apprécié le climat plus clément de la Brie française.

Durant plus de vingt ans, elle a élevé ses enfants et s’est occupée de la comptabilité et des papiers de l’exploitation agricole. Alors qu’elle avait une formation de secrétaire comptable, Nathalie Anthierens a dû s’adapter aux spécificités françaises et agricoles. Une personne l’aidera énormément : Bernadette Lafarge, dont elle garde un souvenir ému.

Trente-cinq ans plus tard, elle se considère encore comme une Belge installée en Seine-et-Marne mais elle n’a jamais envisagé retourner dans son plat pays natal malgré les aléas de la vie.

En 2002, suite à son expropriation de la ville nouvelle de Sénart, la famille Anthierens est repartie de zéro à la ferme de La Ronce à La Houssaye-en-Brie. Nathalie prend alors le statut d’exploitante agricole.

Aujourd’hui, le corps de ferme est entièrement rénové et une salle de réception a été aménagée dans une ancienne salle de conditionnement des endives. Cette activité d’accueil, qui vient en complément des grandes cultures, Nathalie Anthierens l’adore. Et les clients apprécient sa douceur et sa gentillesse.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages