Nicolas Barrome, illustrateur tout-terrain

par Laure Sauvage, mis à jour à 13:10
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Nicolas Barrome, illustrateur tout-terrain

Dessinateur et peintre, Nicolas Barrome-Forgues embarque le public dans son univers fantastique et coloré.

Des premiers ­dessins d'enfant dans sa chambre aux premiers murs avec les copains dans les usines désaffectées, Nicolas Barrome-Forgues a su faire évoluer son style, sa technique, ses images pour se créer un univers singulier, sa patte. 

« C’est compliqué de trouver les bons termes pour définir mon métier. Je me vois comme un illustrateur tout-terrain car j’attache beaucoup d’importance à être le plus polyvalent possible, aussi bien par rapport au sujet, au format, qu’au support (feuille, toile, mur, sol…). »

Amoureux de cinéma, attentif aux trames et aux textures, l’artiste s’est construit depuis quinze ans un univers fantastique coloré. Sans se donner de limites, il aime « casser les codes », se moquer des icônes religieuses, mettre en images ses souvenirs d’enfance et donner vie à des aliments et aux personnages de son imaginaire. Monstres, robots, animaux poilus, poissons étranges font donc partie de son monde. « J'aime créer du surréaliste avec ce que l'on a sous les yeux dans notre quotidien. Par exemple, j'adore utiliser les fruits et légumes et les transformer en personnages étranges.  »

Lui qui vit et travaille depuis une dizaine d'années à Paris, fait de nombreux déplacements en France et à l’international pour réaliser des œuvres in situ et souvent de très grands formats.

La fresque de plus de 100 mètres de long recouvrant le sol d'une rue de Kaohsiung à Taïwan est peut-être à ce jour son projet le plus ambitieux.

« Au-delà de la satisfaction de laisser une telle empreinte, c’est aussi une grosse pression car les gens vont vivre avec cette œuvre au quotidien, il faut donc qu’elle les séduise, explique-t-il. Ce qui me plait c’est l’expérience, être en immersion totale, devoir adapter ma peinture à la culture et ses coutumes. Par exemple, à Taïwan, j’ai dû changer l’idée initiale qui était de représenter un dragon et un phœnix, car la population n’aurait pas supporté de marcher sur ses divinités ».

Désireux de partager sa passion et faire découvrir cet art au grand public, il fait partie de l’association Sacrebleu qui organise le festival éphémère Loire art show qui se déroule chaque année à Orléans (Loiret) depuis 2016.

La crise sanitaire liée au coronavirus a contraint les organisateurs à annuler l’édition 2020 qui devait se dérouler fin mai. Rassurez-vous, pour les âmes en manque d’art original, Nicolas a profité de cette période de confinement pour faire une quinzaine d’images qui illustrent le quotidien enfermé chez soi.

« Je ne suis pas quelqu’un qui dessine l’actualité, mais le confinement m’a inspiré. J’avais envie d’aborder le sujet de manière plus légère et décalée, pour au moins tenter de donner le sourire. »

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages