Nils Aucante, 100% Solognot

par Doriane Mantez, mis à jour à 16:42
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Nils Aucante, 100% Solognot

Apiculteur et éleveur de brebis solognotes, Nils Aucante fait revivre depuis le début d’année la ferme familiale à Yvoy-le-Marron (Loir-et-Cher).

Voilà quasiment un an que Nils Aucante a arrêté de faire le tour du monde pour relever le « défi fou » de reprendre les terres et murs de l’ancienne ferme familiale à Yvoy-le-Marron, qui tombait en ruine. « La ferme de Saint Marc c’est une histoire de famille depuis 1894 ! Je représente aujourd’hui la sixième génération ».

A peine la trentaine, mais ce Solognot pure souche a un déjà un parcours remarquable, voire incroyable.

Journaliste-documentariste à l’international, Nils a sillonné le monde pendant près de dix ans, et notamment réalisé le film Ca chauffe pour les abeilles - autour du fil rouge de l'apiculture et du réchauffement climatique - primé au Colorado environmental film festival en 2016 et au festival Rendez-vous de l’Homme et l’animal à Lamotte-Beuvron en 2017 (une projection aura par ailleurs lieu le 23 novembre au cinéma de Romorantin-Lanthenay).

Après être allé à la rencontre d’apiculteurs aux quatre coins du globe pour ce projet (Haïti, Honduras, République Dominicaine, Etats-Unis, France), il a décidé de concrétiser son rêve de faire revivre la ferme de son grand-père en s’installant en tant qu’apiculteur et éleveur de moutons solognots depuis janvier. « La création de ce documentaire m’a ramené progressivement en Sologne. J’ai toujours été passionné par les abeilles. Mon grand-père et mon père m’ont habitué à vivre entouré de ruches. J’ai eu envie faire refaire vivre ce lieu où j’ai grandi ».

Aujourd’hui, ce Capraisien est fier d’avoir quitté sa « superbe vie de New-York » pour se consacrer à la rénovation de cette bâtisse et au développement de son activité agricole 100 % solognote et bio, qui fait cohabiter ses 80 brebis solognotes avec des milliers d’abeilles noires de Sologne sur les 60 hectares de cultures mellifères.

« J’ai à cœur de faire des produits ancrés dans le terroir et 100 % faits en Sologne et certifiés en agriculture biologique. J’ai fait le choix d’un système agricole au service de l’apiculture avec exclusivement des cultures mellifères pour le bonheur des abeilles et des ovins qui les pâturent ». Avec ses deux cents ruches en production, le jeune homme propose des miels de crus 100 % forestiers et bio : aubépine, acacia, bourdaine, miellat de chêne, châtaignier, ronce et bruyère…

« Une gamme assez variée et intéressante pour un terroir que l’on dit pauvre ! » s‘amuse-t-il à dire le sourire en coin.

Jamais à cours d’idées, il a mis en place une petite production de safran pour « créer des saveurs locales et originales », comme le miel d’acacia infusé au safran. Un miel « Made in Sologne » qualifié « d’exceptionnel » et récompensé il y a une quinzaine de jours dans le cadre du concours Talents gourmands, organisé par le Crédit agricole Val-de-France.

Ses nombreux projets avancent comme il le souhaite, puisque l’apiculteur-éleveur a prévu de terminer la construction du local pour l’extraction de miel et d’une boutique à la ferme d’ici le début d’année 2019.

Amoureux de la Sologne et investi dans ses métiers, il se mobilise au « sauvetage de l’abeille noire », qui est une race locale sérieusement menacée, au travers du Conservatoire de l’abeille noire de Sologne, en partenariat avec le Domaine national de Chambord, l’Office national des forêts, le syndicat apicole de Loir-et-Cher.

« Les abeilles locales sont adaptées à leur milieu et constituent un réservoir génétique irremplaçable. Ce conservatoire a pour mission de rassembler et préserver les essaims d’abeilles ». Côté ovins, une demande soutenue par dix éleveurs de Sologne pour obtenir une AOP agneau solognot est également en cours. 

Des idées plein la tête, beaucoup d’envie et d’entrain, Nils est un jeune passionné, qui met toute son énergie pour redonner vie à une Sologne désertée par l'agriculture : « J’ai aussi envie de montrer aux nombreux sceptiques qu’il y a de l’avenir en Sologne. Il y a un siècle, il y avait près de 800 000 moutons ici. C’est la preuve que ça a fonctionné et que ça peut de nouveau marcher. Je crois au maintien de l’agriculture en Sologne et non à sa mort ! »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages