Objectif « Bonheur » pour l'AS Centre-Loire

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:36
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Objectif « Bonheur » pour l'AS Centre-Loire

Adhérents, collaborateurs et partenaires de l’AS Centre-Loire ont passé le bonheur au crible lors de l’assemblée générale, le 7 mars à Villebarou.

Cette année encore, la salle de réception du traiteur Guillon à Villebarou était bien remplie à l’occasion de l’assemblée générale de l’AS Centre-Loire, jeudi 7 mars. Le président Gilles Leroux, accompagné de toute son équipe, a accueilli les 200 participants dans une ambiance conviviale pour une soirée sous le signe du bonheur.

Selon les chiffres, l’association de gestion et de comptabilité reste particulièrement bien implantée dans le paysage agricole régional, comptant plus de 2 000 adhérents, dont plus de la moitié en Loir-et-Cher.

« Notre activité comptable est en progression, notre activité conseil est en développement, avec une équipe renouvelée et innovante, et notre délai de réalisation se maintient. C’est ce que l’on peut appeler du bonheur en entreprise ! », se réjouit le président.

Ainsi, l’AS Centre-Loire, en partenariat avec ses confrères d'Indre-et-Loire et d'Eure-et-Loir, développe des prestations d’audit, d’études dans le cadre d’appels d’offres réalisés par le Conseil régional, ce qui donne de nouvelles perspectives aux adhérents. Par exemple, le 360 d’AS est un nouveau service qui permet de faire un « contrôle technique de l’exploitation » : il s'agit de prendre du recul pour lister les points forts et les plus faibles, hiérarchiser les problématiques et définir ou ajuster le plan d’action.

Pour le directeur délégué Patrice Chasle, également directeur délégué de l’AS Cefiga 37, « la mutualisation de certaines de nos actions, le partage des techniques et méthodes nous permettent d’améliorer encore et toujours la qualité du travail fourni à l’adhérent ».

La réunion s’est poursuivie avec l’intervention de Mickaël Mangot, économiste, enseignant et dirigeant de l’Institut de l’économie du bonheur, sur la thématique du bonheur au travail. L’expert a décrypté les liens, entre d’un côté les situations et les décisions économiques et de l’autre le bonheur des individus, et leur application au travail.

Le bonheur repose sur un équilibre de trois composantes : bien-être émotionnel, satisfaction de la vie et bien-être psychologique. Et, selon Mickaël Mangot, il n’y a pas de différence de bonheur entre une personne au foyer ou un travailleur actif, entre un retraité et un sénior qui travaille, entre un chômeur et un actif. « Tout repose sur le fait d’être satisfait de ce que l’on a. L’ennemi du bonheur est le tapis roulant des aspirations où l’on veut toujours plus en comparaison à des références », précise-t-il.

L’économiste préconise de changer d'attitude vis-à-vis de pratiques quotidiennes : anticiper, savourer, se remémorer, varier, rechercher la nouveauté et la surprise, permettraient « d’étirer l’effet de la consommation sur le bonheur ».

Pour lui, les leviers du bonheur, au travail comme dans les autres dimensions de la vie, sont facilement actionnables, « il suffit de se laisser la possibilité d’être positivement surpris ».

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages