Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Objectif atteint pour le plan avicole de Loir-et-Cher

par Chloé Cartier-Santino, mis à jour à 11:44
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn

Démarré en 2013, le premier plan de soutien à la filière avicole s’est terminé en juin 2016. L’occasion de faire le bilan avec tous les partenaires privés.

Le plan avicole a été établi en juin 2013 pour une durée de trois ans avec des acteurs économiques de la filière (organisations de producteurs, banques et assurances) afin de préserver ses outils et emplois.

Les signataires se sont engagés à accorder une aide privée émanant de leurs organisations lors des reprises ou constructions de bâtiments avicoles.

« Chaque année, la filière a besoin de 5 000 m2 de nouveaux bâtiments pour stabiliser les surfaces et répondre aux marchés », a souligné Philippe Debarre, conseiller d’entreprise aviculture au sein de la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher.

Le bilan de ce plan est positif puisque l’objectif de 5 000 m²/an de bâtiments a été atteint. « Douze projets de construction ont abouti, dont ceux de cinq jeunes agriculteurs, et 14 910 m² de bâtiments ont été construits », a souligné Annick Delory, responsable de la section avicole 41 au sein de la FDSEA et FRSEA.

Ces créations ont bénéficié de 4 €/m² pour les banques, 15 €/m² pour les organisations de production (OP) et une diminution de 25 % du coût des assurances pour ceux qui entrent dans le cadre de la charte Groupama.

Concernant les reprises de bâtiments, huit projets ont abouti (9 831 m² de bâtiments) avec un montant de subventions de 2 €/m² pour les banques et de 7,50/m² pour les OP.

Par ailleurs, une réunion a rassemblé les constructeurs-installateurs et Groupama afin de débattre de l’impact technique de l’application de la charte de l’assureur sur les bâtiments avicoles neufs.

Deux autres groupes de travail ont été organisés par la section avicole FDSEA-JA et la chambre d’Agriculture afin d’apporter un conseil préventif à l’éleveur pour éviter les sinistres (notamment d’incendie).

Deux types de contrôles ont été identifiés : technique (sondes pour la température et l’hygrométrie) et triennal concernant les installations (gaz, électricité, système d’alarme…). Les points importants à contrôler pourront être intégrés à un cahier des charges.

Les partenaires de la convention se sont accordés autour des engagements qu’ils entendaient prolonger.

Une prochaine réunion se tiendra le 22 septembre. À partir de 9h30, une visite de l’abattoir de Volabraye sera ouverte à tous les agriculteurs du département. Elle sera suivie d’un buffet froid, puis d’une réunion destinée à finaliser la signature de la convention pour le deuxième plan de relance de la filière avicole.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages