Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Olivier Hue : « La proximité avec nos assurés me tient à coeur »

par Marine Guillaume, mis à jour à 11:05
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Olivier Hue : « La proximité avec nos assurés me tient à coeur »

Agriculteur en Val-d'Oise et déjà administrateur de la MSA Ile-de-France depuis 2010, Olivier Hue en a été élu président, mercredi 22 octobre.

Horizons : Vous venez d'être élu à la présidence de la MSA Ile-de-France. Pourquoi avoir accepté cette mission ?

Olivier Hue : Je suis administrateur de la MSA Ile-de-France depuis 2010 et je me suis beaucoup impliqué dans cet organisme que l’on regarde différemment lorsqu’on le vit de l’intérieur. J'ai donc toujours été très présent dans les différentes instances du conseil d’administration et j'ai participé, par exemple, au développement de partenariats entre la MSA et la FDSEA ou l'Unep.

Ceux-ci ont donné lieu à des actions « terrain », des formations sur la santé et la sécurité au travail (document unique d'évaluation des risques professionnels, risques phytosanitaires, déclaration sociale nominative...). Naturellement, j'ai donc proposé de prendre le relais lorsque Bruno Bahin a émis le souhait de quitter ses fonctions de président pour des raisons de santé, tout en restant administrateur.

Comment abordez-vous cette nouvelle fonction ?

Tout d'abord, j'ai bien évidemment une pensée toute particulière pour Bruno Bahin et je sais que je pourrai compter sur son expérience. Je tiens également à remercier les membres du conseil de la confiance qu'ils m'ont témoignée. Je sais aussi pouvoir compter sur eux. Ils souhaitent que l'élan donné se poursuive.

Dans un monde complexe et technique, avec le guichet unique de la MSA couvrant notamment toutes les branches de la sécurité sociale (santé, famille, retraite...), je sais aussi pouvoir compter sur notre directeur général, Laurent Pilette, qui a rejoint notre caisse il y a trois ans, fort d’une certaine expérience. Son engagement total pour la caisse et le monde agricole mérite d’être souligné et il a notamment su redimensionner l’équipe de direction sur laquelle je pourrai aussi compter et donner cette impulsion dont la MSA Ile-de-France a besoin.

Si tous les résultats ne sont pas toujours visibles, ils sont cependant réels et il y a un véritable travail de fond qui a été engagé.

Avez-vous déjà fixé le cap à tenir ? Identifié les grands objectifs ?

La MSA Ile-de-France a su évoluer, en particulier ces dernières années, et devra encore évoluer au regard d'un contexte lui-même en pleine mutation. Une nouvelle convention d’objectifs et de gestion va arriver pour la période 2016-2020 avec son lot de nouvelles contraintes.

Je pense, en particulier, aux effectifs et donc à la nécessité d'adapter notre organisation aux moyens alloués. À titre d’exemple, sur les trois dernières années, les effectifs ont été réduits de 12 %. Un des enjeux forts pour notre MSA va donc consister à continuer à améliorer sa qualité de service, pour les salariés  et les non salariés agricoles, avec moins de moyens. Par ailleurs, sur un plan interne, nous avons de nombreux projets à continuer de porter. Je pense par exemple au nouvel immeuble de Gentilly ou au projet de centre de vacances Peymeinade, qui devrait ouvrir en juillet prochain.

Enfin, un point particulier me tient à cœur : celui de la proximité avec nos assurés. Il est important que la MSA continue à renforcer le lien avec le terrain en accompagnant les hommes et les femmes ainsi que les structures pouvant être en difficulté, et plus globalement, en continuant à chercher à apporter un service de qualité à notre population agricole.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages