Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Orianne Papin : l'Homme au centre de ses écrits

par Laurence Dupuis, mis à jour à 14:22
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Orianne Papin : l'Homme au centre de ses écrits

Enseignante en lettres modernes depuis sept ans, Orianne Papin s'adonne à l'écriture et connaît ses premiers succès en tant qu'écrivaine.

Vêtue d’un manteau rouge, ses cheveux longs et blonds détachés, Orianne Papin illumine l’ambiance hivernale. Sur cette terrasse d’un café de Fontainebleau (Seine-et-Marne), cité dont elle est originaire, la jeune femme, âgée de trente-deux ans, ressemble à une étudiante.

Pourtant, très active et dynamique, Orianne Papin a plusieurs cordes à son arc. Dès son plus jeune âge, l'écriture et la littérature lui ont toujours paru naturelles, peut-être aussi par atavisme familial, ses parents lisant beaucoup et sa grand mère étant bibliothécaire.

Des études de lettres et un diplôme de journaliste en poche lui ouvrent les portes d’une radio.

Un an plus tard, déçue par le manque de travail d'investigation, elle claque la porte. Elle repart sur les bancs de la fac et commence une thèse sur la littérature du XVIIIe siècle.

Fille d'enseignants, elle s'était juré de ne jamais suivre la voie familiale. Pourtant en 2008, elle fait sa première rentrée en tant que professeure certifiée en lettres modernes dans le sud de la France.

« Passionnée par la lecture, l'écriture, la transmission du savoir, enseigner répondait finalement à ce triptyque », explique la jeune femme qui exerce son métier depuis deux ans au collège de La Chapelle-la-Reine (sud Seine-et-Marne).

Si enseigner est un plaisir, Orianne Papin a besoin de s’évader vers d’autres horizons. Durant trois ans, elle est critique littéraire pour « ActuaLitté », un site en ligne. Alors qu'elle n'a jamais montré ses écrits à personne, elle décide de se jeter dans le grand bain et de passer de l’autre côté du miroir : celui d’écrivaine.  Elle choisit la voie des concours d'écriture avec une publication à la clé.

Et le succès est au rendez-vous : première avec une poésie lors de l'épreuve organisée par la maison d'édition lyonnaise Rêves d'enfants, puis une de ses nouvelles est éditée suite à une épreuve intitulée « 48h pour écrire » …

Durant la période estivale, elle teste une plate-forme d'autoédition. Son premier ouvrage, « Demain, je meurs » est lancé le 7 août sur la plate-forme Internet Amazon.

Le succès immédiat l’incite à publier la version papier. « Tenir en main le premier exemplaire de mon livre a été une étape émouvante et éprouvante car à cet instant-là, on se découvre totalement », confie Orianne Papin qui  se passionne pour les parcours de vie et cherche à cerner et comprendre l’humain.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages