Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Phosphore et potasse au cœur de la réunion technique agriculteurs

par Hervé Colin, mis à jour à 10:53
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Phosphore et potasse au cœur de la réunion technique agriculteurs

Les amendements de fond ont fait l'objet d'un traitement complet lors de la réunion technique morte saison organisée par la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir, Arvalis, institut du végétal et Terres innovia..

Les agriculteurs du département ont été invités à Chartres le 14 décembre, à la traditionnelle réunion technique morte saison organisée par les agronomes de la chambre d'Agriculture, de Terres innovia et d'Arvalis, institut du végétal.

Le programme était particulièrement copieux, mais compte tenu du contexte particulier de l'année, une bonne partie de la réunion a été consacrée aux amendements de fond, phosphore (P), potassium (K) et oligo-éléments.

« Suite à la récolte, on nous a posé beaucoup de questions : comment gérer les amendements au plus juste, voire sans phosphore ni potasse sur toutes les parcelles ? Ce qui nous a alertés », a lancé Thierry Savoie, le responsable du pôle agronomique de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir en ouverture de la réunion.

De fait, connaître ses marges de manœuvre sur un poste qui engage plusieurs milliers d'euros par exploitation, peut être crucial actuellement.

Et les nombreux agriculteurs présents ont pu appréhender tout de suite l'impact d'une carence en phosphore avec une photo montrant deux plants de colza dont l'un était issu de l'expérimentation menée à Miermaigne sur une parcelle qui n'en reçoit plus depuis 1976. Le colza carencé est visiblement plus rachitique que l'autre... Mais si l'incidence est forte : « on ne peut rien avancer sans analyse de terre », a précisé l'agronome.

D'autant que cette fois l'enjeu est dérisoire, compter une soixantaine d'euros pour une analyse complète réalisée par la chambre.

Certaines cultures sont plus exigeantes que d'autres. Pour le phosphore : le colza, la betterave, la pomme de terre et la luzerne et dans une moindre mesure le pois, le blé dur et le blé de blé risquent de souffrir. Pour le potassium, ce seront surtout la pomme de terre et la betterave, colza et luzerne pouvant se contenter de moins.

Cependant, un sol riche peut supporter une absence d'apport pendant une paire d'années.

Ainsi, sur l'essai phosphore de Miermaigne, le décrochage franc s'est produit au bout de douze ans... Quant au potassium, sauf culture très exigeante, on peut plus facilement prendre le risque d'une impasse.

Pour les oligo-éléments, les choses sont différentes. Contrairement aux amendements P et K, les carences vraies sont rares, souvent induites et passagères. « Ne pas intervenir au hasard », conseille là aussi Thierry Savoie. L'analyse est indispensable également et il faut proscrire les cocktails.

Un point a été fait ensuite sur la fertilisation azotée en blé et colza par les agronomes Patricia Huet et Dominique Delaunay. Le fractionnement des apports semble être la règle à adopter. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages