Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Phytosanitaires : quand l'invisible devient visible

par Laurence Dupuis, mis à jour à 12:38
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Phytosanitaires : quand l'invisible devient visible

La FRSEA et la MSA d'Ile-de-France ont organisé une formation sur l'usage des produits phytosanitaires le vendredi 12 juin à Saints.

Au cours de leur carrière, les agriculteurs sont tous confrontés à l'utilisation de produits phytosanitaires sans toujours en appréhender toutes les conséquences. Si les règles concernant les mélanges et les dosages sont strictement encadrées, il n'en va pas de même pour la manipulation et l'utilisation.

De simples conseils sont distillés et libre à chacun de faire comme bon lui semble. Pour leur montrer à quel point ces produits peuvent avoir un impact dans leur quotidien, la FRSEA et la MSA d'Ile-de-France, dans le cadre de leur partenariat, ont organisé une formation sur le terrain, le vendredi 12 juin à Saints, sur l’exploitation agricole de Karine et Bertrand Fahy en présence d’une quinzaine d’agriculteurs et salariés.

Les conseillers en prévention de la MSA Ile-de-France, Pierre Basile et  Patricia Martin, ont effectué quelques rappel sur les notions de base.

Une discussion franche et directe s’est  rapidement instaurée entre les conseillers et les participants lors des présentations de tous les risques encourus — contaminations directe et indirecte — ainsi que des gestes à effectuer pour se protéger au maximum.

« Les voies de pénétration sont nombreuses », a insisté Pierre Basile : « Les yeux, la bouche, le nez et surtout... la peau. Le produit passe dans la circulation sanguine jusqu'au foie. Une partie est éliminée mais l'autre est stockée dans les tissus lipophiles, dont le cerveau. »

Ainsi, Pierre Basile a expliqué aux participants « l'intérêt d’utiliser des protections » (lunettes, masque à cartouche, tablier, gants, bottes...) et « de les mettre et retirer dans le bon ordre et au bon moment » pour ne pas se contaminer davantage ou souiller l'intérieur du tracteur, par exemple.

Après cette partie théorique, une large place a été laissée aux travaux pratiques. Le salarié de l’EARL Fahy, qui réalise les traitements depuis longtemps, s’est prêté au jeu.

Vêtu d’une combinaison blanche, il a rempli le pulvérisateur d’une eau colorée bleue afin de montrer qu'au cours d'un traitement, le produit peut se retrouver partout si on ne prend pas garde à la bonne utilisation des protections. Les mains, la combinaison, les bottes mais aussi tout le matériel agricole et même l'intérieur de la cabine, les poignées, le volant peuvent être souillés.

Sous un soleil de plomb et en l’absence de vent, les agriculteurs ont pu prendre conscience de l'importance de se protéger mais aussi, et surtout, de respecter chacune des étapes d'habillage, de déshabillage et de nettoyage au cours d'un traitement afin de limiter leur exposition à ces produits, potentiellement dangereux pour la santé. Un changement de buse et le nettoyage au retour du champ du tracteur ont terminé une démonstration très probante.

Cette matinée se tenait dans le cadre d’une convention signée entre la FRSEA Ile-de-France et la MSA. Des journées similaires ont été organisées en Ile-de-France ouest. En fin d’année, des journées sensibilisant les employeurs à la santé et à la sécurité au travail en présence d’avocats, avaient déjà été organisées dans le cadre de cette convention tout comme un stage de conduite « Centaure » début 2015.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages