Quand les travailleurs indépendants bossent ensemble

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:51
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Quand les travailleurs indépendants bossent ensemble

Un espace de travail collaboratif a ouvert ses portes à Chartres : l’Oasis.

Un espace ouvert et lumineux de soixante-dix mètres carrés, des ordinateurs connectés au wifi, des fauteuils confortables, une vingtaine de personnes qui discute autour d’un gâteau ou d’un verre. L’Oasis, un espace de co-working, était inauguré à Chartres le 8 janvier. C’est le premier du genre en Eure-et-Loir. L’endroit est intégré au sein du pôle économique eurélien, dans l’ancien immeuble des Archives départementales.

Le coworking, c’est un mode d’organisation du travail né aux Etats-Unis et qui commence à s’étendre en France. « On met à disposition des gens un lieu et des équipements pour faire émerger des projets communs. Il s’agit de valoriser le partage et rompre l’isolement des travailleurs indépendants » détaille Romain Le Juge, co-fondateur du projet eurélien de coworking.

En 2013, le jeune informaticien avait un projet d’entrepreneuriat avec son collègue Frédéric Ricoult. Il se souvient : « notre problématique, c’est qu’on avait besoin d’un bureau ! En cherchant sur internet, Frédéric est tombé sur la notion de coworking » Des discussions et un sondage plus tard, les deux hommes rallient d’autres travailleurs indépendants à leur idée : « on s’est rendu compte qu’il y avait un besoin à Chartres ».

L’association Coworking Chartres naît en janvier 2014, l’espace l’Oasis est opérationnel depuis janvier 2015. Romain en liste les points forts : « on mutualise, c’est financièrement intéressant, c’est un système évolutif et souple : certains n’ont besoin de venir travailler que dix jours par mois et ce système le permet ». Le nom « l’Oasis », choisi parmi plusieurs propositions, évoque « un espace nomade, où on trouve de la verdure, où l’on se rencontre. Nous voulions aussi insister sur l’idée de tiers-lieu », ajoute Romain.

Coworking Chartres a organisé une semaine « portes ouvertes » à l’Oasis du 5 au 9 janvier, et proposé plusieurs ateliers le 8 janvier. Au programme : « Qu'est ce que le coworking ? », les bonnes pratiques du référencement sur internet, cours de photo, présentation de l’association Conetic, qui vise à fournir des accès à internet, etc. « Même si la foule espérée n’était pas là, les ateliers ont eu du succès. Il y a eu des interactions, de la proximité. » D’autres actions  - « au minimum trois par mois » - sont à venir : journées de découverte, partenariats avec des artistes, évènements French Tech… « Le 26 janvier, nous participons à un petit-déjeuner avec un groupement d’entreneurs au féminin », annonce Romain.

L’association compte pour l’instant seize membres : photo réalisateur, productrice de films, manager sportif, écrivain public, graphistes… « Il y a des métiers que je n’aurais jamais cru côtoyer !, s’amuse Romain. Nous avons choisi d’ouvrir l’association à un large panel de métiers, pour favoriser l’échange. » Avis aux amateurs.

Retrouvez L’Oasis au 9 rue du cardinal Pie (Chartres), sur ce site, sur facebook et sur twitter.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages