Quarante-trois adhérents au GDA de Montoire-Savigny

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:30
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Quarante-trois adhérents au GDA de Montoire-Savigny

Le 24 janvier, le Groupement de développement agricole de Montoire-Savigny a tenu son assemblée générale. L’occasion de mettre en lumière l’action de la structure sur le territoire.

Le Groupement de développement agricole (GDA) de Montoire-Savigny a tenu son assemblée générale le 24 janvier dernier à la salle de la Poulinière, à Savigny-sur-Braye. La structure compte quarante-trois adhérents pour 6  330 hectares. L’agriculture du secteur se compose de céréales et de polyculture-élevage (bovins lait, bovins allaitants, porcs et volailles). Thierry Lefèvre préside le groupement depuis 2012.

En 2019, le GDA, qui a son siège à Mondoubleau, a organisé quinze tours de plaine au printemps et trois à l’automne.

Le rayon d’action de l’entité est divisé en trois zones  : la vallée du Loir, qui se caractérise par sa précocité, Savigny, marqué par des élevages laitiers, et Mondoubleau-Saint-Martin-des-Bois, terres proches de la Gâtine. Cinq réunions techniques ont également eu lieu à Lunay.

Différents sujets ont été abordés  : azote en février, variétés pour les précommandes en juin, résultats d’essais en août, désherbage en septembre, achats morte saison pour les cultures de printemps et fongicides en novembre.

Thierry Lefèvre déclare  : «  Nous parlons également de la réglementation. Les adhérents aiment être informés  ».
L’élu poursuit  : «  Nous sommes attachés aux services proposés par le GDA. C’est pourquoi nous voulons maintenir cet outil. Nous luttons contre l’érosion du nombre de nos adhérents. Le phénomène résulte de l’agrandissement des exploitations. Conséquence  : le coût de l’adhésion augmente car celui-ci dépend de la superficie. Nous espérons que la séparation de la vente et du conseil amènera un nouveau souffle, si les groupements sont habilités à délivrer du conseil. Sur ce point, le projet de loi est à éclaircir  ».

L’an dernier, lors du comice de Savigny, le GDA avait un stand. Cela a offert une visibilité à la structure et permis un dialogue entre agriculteurs et citoyens.

Le 13 juin prochain, la Cuma de la vallée du Loir, implantée à Saint-Martin-des-Bois, célébrera son cinquantième anniversaire. Le groupement aura un stand et organisera des animations.

Pour 2020, des tours de plaines thématiques sont envisagés  : sorgho grain et agriculture biologique sans élevage. Deux projets de formations sont également en réflexion  : premiers secours sur une exploitation et évaluation des charges de structure.

Appartenir au GDA donne accès au groupe TCI (Techniques culturales innovantes). Cette entité départementale se compose d’une cinquantaine d’agriculteurs. Mise en place d’un couvert et vie du sol sont quelques-uns des sujets qui y sont étudiés.

Le 15 février, dans le nord du département, dans le cadre de l’opération Balance ton slip, quatre-vingt-dix-neuf sous-vêtements seront enterrés. Le déterrage aura lieu vers le 10 juin prochain. Thierry Lefèvre explique les objectifs de cette action  : «  Sensibiliser les agriculteurs à la vie biologique du sol et promouvoir une agriculture plus résiliente. Plus le sol est vivant, moins on a besoin d’apports d’azote et de divers éléments (eau, etc.).  »

Olivier Joly

Photo : Stéphanie Courtois, animatrice du GDA, et Thierry Lefèvre, président du groupement.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages