Que du positif pour Maxime Oudeau

par Doriane Mantez, mis à jour à 15:18
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Que du positif pour Maxime Oudeau

À 27 ans, le Jeune agriculteur Maxime Oudeau partage son temps entre la vigne, la culture de l’igname, de l’asperge et les céréales.

Installé depuis cinq ans, Maxime Oudeau a su trouver son équilibre entre la culture de l’igname, la vigne, l’asperge et la grande culture. Âgé de 27 ans, ce jeune agriculteur « fait son nid » à Saint-Claude-de-Diray et ses environs, où il retape depuis peu une vieille bâtisse avec l’idée de « s’entourer de ses champs ».

« Lors de mon installation, j’ai la chance d’avoir racheté des vignes vieillissantes que je dois donc renouveler au fur et à mesure, annonce Maxime. Ça tombe bien car aujourd’hui j’ai huit hectares de libres autour de ma nouvelle maison. »

Comme beaucoup de viticulteurs du département, il pense sérieusement à s’équiper de tours anti-gel pour éviter d’avoir une récolte proche du néant comme celle de 2017. « Heureusement j’étais bien assuré, ça m’a permis d’éviter le pire. Mais plus ça va et plus les assurances sont chères… », commente le vigneron, également trésorier de la cave coopérative de Mont-près-Chambord.

« Depuis que j’ai repris l’exploitation des terres je n’ai quasiment pas changé par rapport à la façon de faire de mon cédant. Ce sont des terres sableuses et profondes, parfaitement adaptées à la culture de l’igname. » 

Tubercule riche en amidon et gourmand en matière organique, l’igname se plante à la main début avril et se récolte aux alentours de la Toussaint. « L’igname est une culture physique, qui demande un travail de manutention. Du plantage à l’arrachage, en passant par le montage du palissage, le désherbage puis le démontage de cette installation, tout est fait à la main. »

Seul avec son apprenti toute l’année, Maxime fait appel à de la main-d’œuvre supplémentaire (+ 7 personnes via le Groupement d’employeurs de Loir-et-Cher) pour récolter ses 2,5 ha en un mois et demi.

Une fois ramassées, les ignames sont rincées à l’eau en bout de champ, puis séchées et mises dans des cagettes de 15 kg, prêtes pour le transport jusqu’à Rungis.

Bien qu’il y ait régulièrement des ignames déformées, surnommées les galeuses, le maraîcher a fait une belle récolte 2018 avec un tonnage de vingt-cinq en calibre 1 (+ 700 grammes et 0 perte à l’épluchure), vendu à plus de deux euros le kilo au grossiste Maxisec. Les galeuses, qui sont comestibles, sont vendues moins cher (calibre 2) au grossiste ou données à l’association locale des Restos du cœur.

Si elles sont cassées, il les coupe et récupère un plant pour les semis suivants. « Je n’aime pas le gâchis. D’autant plus que la situation est difficile avec le Brexit qui fait du mal à la filière. Avec l’augmentation des taxes, plus rien ne rentre en Angleterre. Les négociants sont donc à la recherche de nouveaux marchés… »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages